BFMTV

Istanbul: la police envoie des gaz lacrymogènes sur les manifestants

BFMTV

La police turque est intervenue vendredi à Istanbul pour disperser plus d'un millier de personnes qui souhaitaient célébrer le 1er mai sur l'emblématique place Taksim, décrétée zone interdite par le gouvernement islamo-conservateur. En début d'après-midi, les forces de l'ordre ont utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour repousser les manifestants, qui étaient réunis depuis le début de la matinée dans le district de Besiktas pour dénoncer l'interdiction des autorités, à l'appel de plusieurs syndicats et partis politiques d'opposition.

Quelques petits groupes de militants de groupes et partis d'extrême gauche ont riposté par des jets de bouteilles, de pierres et de feux d'artifice, pendant que la plupart des manifestants s'éparpillaient dans les ruelles du quartier. Avant cette intervention massive, quelques incidents isolés entre protestataires et forces de l'ordre ont été rapportés par les médias turcs autour de la place Taksim, dont tous les accès ont été méthodiquement fermés par des milliers de policiers.

Selon un bilan provisoire communiqué par la direction de la police stambouliote, 134 personnes ont été arrêtées depuis le début de la journée dans la plus grande ville de Turquie.

la rédaction avec AFP