BFMTV

Trois Libanais tués lors de heurts liés au Hezbollah à Saïda

BFMTV

Trois Libanais ont été tués dimanche à Saïda, dans le sud du Liban, lors d'affrontements armés entre des partisans du puissant mouvement chiite Hezbollah et ceux d'un dignitaire radical sunnite, Ahmed Assir, a annoncé une source au sein des services de sécurité.

"Trois personnes ont été tuées et sept autres blessées lors de heurts entre partisans de cheikh Ahmed Assir et du Hezbollah près d'un camp de réfugiés palestiniens à Saïda", a déclaré à l'AFP cette source sous couvert d'anonymat, précisant que le dirigeant local du Hezbollah figurait parmi les blessés.

Le cheikh Assir avait demandé aux partisans du Hezbollah à Saïda d'enlever toutes les affiches faisant la promotion du mouvement chiite, ce à quoi ces derniers s'étaient refusé, selon un correspondant de l'AFP dans cette ville portuaire du sud.

Les partisans du cheikh sunnite ont alors déchiré un portrait du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, allié du président syrien Bachar al-Assad, déclenchant ainsi les affrontements avec les partisans du mouvement chiite.