BFMTV

Syrie: le soldat russe mort s'est en fait pendu

BFMTV

L'armée russe a annoncé ce mercredi que le soldat russe dont elle a annoncé la veille la mort sur une base aérienne en Syrie, première perte officielle pour Moscou sur le sol syrien, s'était pendu.

"Les premiers résultats de l'enquête indiquent que Vadim Kostenko s'est suicidé par pendaison lors d'une permission en raison de problèmes dans sa vie privée", a affirmé le Parquet général militaire russe, cité par l'agence officielle TASS. "L'enquête se poursuit. Toutes les circonstances de la mort du soldat seront élucidées", a-t-il ajouté. Vadim Kostenko, 19 ans, originaire de la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie, servait en tant que technicien militaire sur la base aérienne de Hmeimim, dans la province de Lattaquié, dans le nord-ouest de la Syrie.

Une source au sein du ministère de la Défense avait déjà indiqué ce mardi aux agences russes que le suicide du jeune soldat était vraisemblablement lié "à des problèmes avec une fille". Des proches et la famille de Vadim Kostenko ont toutefois émis des doutes sur la thèse du suicide avancée par les autorités.

L'armée russe a déployé des dizaines d'avions et hélicoptères en Syrie où elle conduit depuis le 30 septembre des raids aériens intensifs pour venir en aide aux forces de Bachar al-Assad.

Des centaines de soldats russes sont également déployés dans le port syrien de Tartous pour assurer la sécurité des installations logistiques mais surtout sur la base aérienne de Hmeimim Moscou n'avait jamais fait état de pertes de soldats au combat ou lors d'accidents ou de suicides.

la rédaction avec AFP