BFMTV

Syrie: 72 civils tués dans l'attaque "chimique"

Hôpital attaqué à Khan Cheikhoun.

Hôpital attaqué à Khan Cheikhoun. - AFP

Le bilan de l'attaque chimique perpétrée en Syrie s'aggrave et passe à 72 victimes, dont 20 enfants, selon l'OSDH.

Le bilan de l'attaque "chimique" contre une ville syrienne s'est élevé à 72 morts, dont 20 enfants, selon un nouveau bilan mercredi de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Il y a également 17 femmes parmi les victimes et le bilan pourrait encore augmenter car il y a des personnes disparues", a précisé l'OSDH qui avait auparavant rapporté un bilan de 58 morts.

Ces dizaines de personnes dont des enfants, le corps saisi de convulsions et peinant à respirer sous leurs masques à oxygène, ont péri dans un raid aérien mené mardi sur Khan Cheikhoun, un fief rebelle et jihadiste du nord-ouest syrien.

Selon des médecins sur place, les symptômes relevés sur les patients sont similaires à ceux constatés sur des victimes d'une attaque chimique, notamment avec des pupilles dilatées, des convulsions et de la mousse sortant de la bouche.

L'attaque a soulevé une vague d'indignation internationale, plusieurs pays occidentaux mettant en cause le régime de Bachar al-Assad.

Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont présenté mardi soir un projet de résolution condamnant l'attaque chimique en Syrie et appelant à une enquête complète et rapide, à la veille d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.

D. N. avec AFP