BFMTV

L'essentiel de l'actu du 17 janvier: la pousseuse du RER D devant la justice et les retrouvailles de Mélenchon et Laurent

-

- - -

Pour assurer à la machine à café dès votre arrivée au bureau, BFMTV.com a sélectionné les infos dont vous allez entendre parler aujourd’hui.

> Syrie: l'opposition ira-t-elle à Genève-2?

Des rebelles syriens en novembre 2013, à Alep. (photo d'illustration)
Des rebelles syriens en novembre 2013, à Alep. (photo d'illustration) © -

L'opposition syrienne sera-t-elle présente à Montreux? La Coalition nationale de l'opposition syrienne doit annoncer, ce vendredi, son intention de participer, ou non, à la conférence dite "Genève-2" sur la paix en Syrie.

Cette conférence de paix doit avoir se tenir mercredi 22 janvier à Montreux, en Suisse, et vise à trouver une solution politique au conflit syrien qui dure depuis près de trois ans et a fait plus de 130.000 morts, selon les chiffres de l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Jeudi, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a exhorté l'opposition, très divisée, à se déplacer à la conférence de paix. "Le peuple syrien doit être en mesure de déterminer l'avenir de son pays, sa voix doit être entendue", a-t-il notamment déclaré.

> Les retrouvailles de Mélenchon et Laurent

Jean-Luc Mélenchon (PG) et Pierre Laurent (PCF) vont tenter de "clarifier" la situation du FG.
Jean-Luc Mélenchon (PG) et Pierre Laurent (PCF) vont tenter de "clarifier" la situation du FG. © -

Alors que le Front de gauche est "très mal en point" à la veille d'échéances électorales, les représentants de ses deux principales composantes, Pierre Laurent (PCF) et Jean-Luc Mélenchon (PG), se rencontrent ce vendredi "pour clarifier la situation". A l’origine de la brouille: les élections municipales où dans plusieurs villes, dont Paris, le parti communiste a décidé de s'allier avec le parti socialiste.

"Avec de tels amis, nous n'avons plus besoin d'ennemis. Le Front de gauche est en lambeaux", avait réagi Jean-Luc Mélenchon sur son blog.

> Travail de nuit: le plus grand Carrefour de France devant la justice

Un hypermarché Carrefour a été assigné par deux syndicats, pour non respect de la législation sur le travail de nuit. (photo d'illustration)
Un hypermarché Carrefour a été assigné par deux syndicats, pour non respect de la législation sur le travail de nuit. (photo d'illustration) © -

Le 24 décembre dernier, deux syndicats (CFDT et Seci-Unsa) avaient assigné le plus grand magasin Carrefour de France , situé à Villers-en-Bière, en Seine-et-Marne, pour non-respect de la législation sur le travail de nuit.

Ce dernier ouvre en effet ses portes jusqu’à 21 heures 30, alors que la loi stipule que le recours au travail de nuit doit être exceptionnel au-delà de 21 heures. L’audience se déroulera ce vendredi 17 janvier devant le tribunal de grande instance de Melun.

> Obama présente son projet de réforme de la NSA

Le quartier général de la NSA, à Fort Meade, dans le Maryland.
Le quartier général de la NSA, à Fort Meade, dans le Maryland. © -

Le président américain Barack Obama va dévoiler, vendredi, son projet de réforme des programmes de surveillance américain, quelques mois après l'éclatement de la polémique planétaire déclenchée par les révélations d'Edward Snowden.

Mais selon les médias américains, ses annonces devraient être minimes. En effet, Barack Obama ne devrait pas annoncer de révolution dans la façon dont la fameuse Agence nationale de sécurité (NSA), collecte et stock les informations liées aux communications téléphoniques et électroniques dans le monde entier.

Le calendrier tombe mal pour Barack Obama puisque le journal britannique The Guardian a révélé, jeudi, que la NSA a récupéré près de 200 millions de SMS par jour dans le monde, pour en extraire des renseignements.

> La "pousseuse du RER D" devant les juges

La victime avait été poussée avant de trébucher sur le bord du quai du RER D, à Yerres, dans l'Essonne. (photo d'illustration)
La victime avait été poussée avant de trébucher sur le bord du quai du RER D, à Yerres, dans l'Essonne. (photo d'illustration) © -

Plus d'un an après les faits, la "pousseuse du RER D" se retrouve devant la justice des mineurs. Cette jeune fille de 16 ans, qui avait poussé sous un train du RER D une autre adolescente -amputée des deux jambes à la suite de sa chute- va être jugée vendredi par le tribunal pour enfants d'Evry.

A la suite d'une altercation entre les deux jeunes filles, qui se connaissaient, sur les quais de la gare RER de Yerres, le 22 novembre 2012, l'une des deux adolescentes, âgée de 15 ans à l'époque, avait poussé l'autre alors qu'un RER entrait en gare. La victime avait alors trébuché au bord du quai avant d'être happée par le train, qui lui a sectionné les jambes. Mise en examen et écrouée pour "tentative d'homicide volontaire", l'adolescente encourt 10 ans de prison.

A.S.