BFMTV

Attentats de Paris: un chef de Daesh dans le viseur des enquêteurs

Abou Mohammed al-Adnani, sur une image extraite d'une vidéo de propagande diffusée en 2012.

Abou Mohammed al-Adnani, sur une image extraite d'une vidéo de propagande diffusée en 2012. - Wikimedia

Un responsable haut placé de Daesh, le jihadiste syrien Abou Mohammed al-Adnani, est soupçonné de se trouver derrière plusieurs attentats, dont celui commis le 13 novembre à Paris.

Abou Mohammed al-Adnani est-il le cerveau derrière les attaques de Paris? De son vrai nom Taha Subhi Falaha, ce jihadiste syrien, haut placé au sein de l'organisation Daesh, dont il est porte-parole, pourrait, selon des sources françaises citées par Le Parisien ce lundi, être le commanditaire des attentats perpétrés le 13 novembre dans la capitale française et à Saint-Denis, qui ont fait 130 morts.

Une sorte de "ministre des attentats"

Abou Mohammed al-Adnani est connu pour avoir combattu en Irak contre les Américains, après la guerre de 2003. Et comme le rappelle le Parisien, c'est aussi lui qui avait appelé, dans l'une des vidéos diffusées sur Internet par Daesh en septembre 2014, à tuer des Occidentaux, "en particulier les méchants et sales Français", "de n'importe quelle manière".

Selon le Sunday Times, Al-Adnani contrôlerait, au sein de Daesh, un réseau de cellules terroristes composées de jihadistes de retour de Syrie, en place dans au moins cinq pays européens dont la France, la Grande-Bretagne et la Belgique, ce qui ferait de lui une sorte de "ministre des attentats", dans la hiérarchie de l'organisation jihadiste. Chargé de superviser les attaques à l'international, il est ainsi soupçonné de se trouver derrière les attentats qui ont endeuillé Paris, le 13 novembre.

Une responsabilité qui lui vaut de figurer en haut de la liste britannique des terroristes à abattre. 

A.S.