BFMTV

Un adolescent palestinien tué par l'armée israélienne près d'Hébron

Des soldats israéliens à Dura, le 7 février 2014.

Des soldats israéliens à Dura, le 7 février 2014. - -

Un adolescent palestinien a été tué par l'armée israélienne près d'Hébron, dans le sud de la Cisjordanie. Un autre jeune Palestinien avait été tué par balle près de Ramallah lundi matin, dans des circonstances similaires.

Mohammed Doudine, 14 ans, a été tué par l'armée israélienne lors d'affrontements après que des soldats sont entrés dans le village de Doura, au sud d'Hébron en Cisjordanie, a-t-on appris vendredi de sources hospitalière et sécuritaire palestiniennes.

L'adolescent a été touché d'une balle à la poitrine et est décédé dans un hôpital d'Hébron. L'armée israélienne menait une opération de ratissage pour retrouver trois Israéliens disparus il y a huit jours. Dans un communiqué, l'armée a indiqué avoir opéré dans la nuit de jeudi à vendredi à Doura, ainsi que dans d'autres agglomérations et camps de réfugiés palestiniens en Cisjordanie occupée.

Un autre jeune Palestinien avait été tué par balle lundi matin dans des circonstances similaires, dans le camp de réfugiés de Jalazone, près de Ramallah.

Trois jeunes colons toujours introuvables

L'armée israélienne a arrêté 25 Palestiniens avant l'aube, ce qui porte à plus de 300, en grande majorité des membres du mouvement islamistes Hamas, le nombre de Palestiniens détenus depuis le 12 juin, selon un communiqué militaire. Les soldats ont perquisitionné 200 bâtiments et procédé à des saisies de matériel dans neuf institutions caritatives du Hamas.

L'armée israélienne a lancé son plus important déploiement en Cisjordanie depuis la fin de la deuxième Intifada en 2005, afin de tenter de localiser trois jeunes Israéliens enlevés depuis plus d'une semaine. Les étudiants Eyal Yifrach, 19 ans, Naftali Frenkel, 16 ans, et Gilad Shaer, 16 ans, ont disparu près du Goush Etzion, un bloc de colonies situé en zone entièrement sous contrôle israélien en Cisjordanie occupée. Israël a accusé le Hamas d'être responsable de l'enlèvement.

A. D. avec AFP