BFMTV

Colons israéliens enlevés: le président du Parlement palestinien arrêté

Le président du Parlement palestinien Aziz Dweik, arrêté par Tsahal dans la nuit de dimanche à lundi.

Le président du Parlement palestinien Aziz Dweik, arrêté par Tsahal dans la nuit de dimanche à lundi. - -

Le président du Parlement palestinien Aziz Dweik a été arrêté par Tsahal dans la nuit de dimanche à lundi. Plus de 150 arrestations ont été menées depuis jeudi soir, après l'enlèvement de trois adolescents israéliens.

L'armée israélienne a arrêté dans la nuit de dimanche à lundi le président du Parlement palestinien et membre du Hamas, Aziz Dweik, à Hébron, en Cisjordanie occupée, dans le cadre de son opération pour retrouver trois Israéliens enlevés jeudi soir. Elle intensifie ainsi sa répression contre le mouvement palestinien Hamas en Cisjordanie occupée, arrêtant plusieurs dizaines de ses membres pour la deuxième nuit consécutive.

"L'armée se concentre sur ceux qui ont participé, ont été impliqués (dans l'enlèvement, NDLR) ou ont des informations sur le lieu où se trouvent Gilad Shaar, Naftali Frenkel et Eyal Yifrah", a affirmé dans un communiqué Peter Lerner, un porte-parole de l'armée.

Mahmoud Abbas condamne l'enlèvement des trois Israéliens

Le Premier ministre Benyamin Netanyahu qui accuse le mouvement islamique palestinien de ces enlèvements, a également fait état de l'arrestation de 40 Palestiniens dans la nuit, portant ainsi à environ 150 le nombre d'arrestations depuis l'enlèvement des trois adolescents jeudi soir.

Il a par ailleurs indiqué par communiqué qu'il comptait sur l'aide de Mahmoud Abbas, président de l'autorité palestinienne, pour retrouver les trois adolescents. Celui-ci a répondu par communiqué interposé, condamnant l'enlèvement des trois Israéliens mais dénonçant également les "violations israéliennes qui ont suivi".

Aziz Dweik a été placé en détention administrative

L'arrestation de Aziz Dweik a été confirmée de sources de la Sécurité palestinienne ainsi que celle de cinq autres députés du Hamas originaires de la ville d'Hébron.

Dimanche, l'armée israélienne avait déjà interpellé des dizaines de Palestiniens, en majorité des membres de Hamas - dont le député Hassan Youssef, l'un des fondateurs du mouvement islamiste - , et bouclé Hébron, la plus grande ville de Cisjordanie.

Le président du Parlement palestinien, Aziz Dweik, avait été placé en détention administrative - c'est-à-dire sans inculpation ni jugement - par Israël de janvier à juillet 2012.

Le Parlement palestinien élu en 2006, à majorité Hamas, est paralysé depuis que le mouvement islamiste a chassé de la bande de Gaza en juin 2007 les forces du Fatah du président Mahmoud Abbas.

Des élections législatives et présidentielle sont prévues d'ici la fin de l'année dans les Territoires palestiniens, aux termes de l'accord de réconciliation signé le 23 avril entre l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dominée par le Fatah, et le Hamas qui contrôle la bande de Gaza sous blocus israélien.

D. N. avec AFP