BFMTV

Paris "déplore" le plan d'aide israélien à des colonies

BFMTV

"La France rappelle que la colonisation est illégale en droit international et constitue un obstacle majeur à la solution des deux Etats". C’est par ces mots que le porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères, Vincent Floreani, a "déploré" l’adoption dimanche 4 août d’un plan d’aide israélien en faveur de localités jugées prioritaires.

Le gouvernement français remarque que par rapport à une précédente liste établie en 2009, 20 colonies supplémentaires de Cisjordanie bénéficieront de cette aide pour le logement, les infrastructures, l'éducation, les activités culturelles et la sécurité.

Selon le quotidien israélien Haaretz, y figurent notamment des implantations situées en dehors des grands blocs de colonies dont Israël exige de garder le contrôle dans le cadre des négociations avec les Palestiniens. Ce choix se révèle "particulièrement préjudiciable à un futur accord", a assuré Vincent Floreani.

"La France soutient la relance en cours des négociations israélo-palestiniennes et demande aux parties de s'abstenir de tout geste qui pourrait nuire à ce processus", a ajouté le porte-parole. Une nouvelle session de discussions israélo-palestiniennes doit commencer au cours de la deuxième semaine d’août, après un premier round à Washington les 29 et 30 juillet dernier. Cela faisait trois ans que les pourparlers étaient suspendus.

M. K. avec AFP