BFMTV

La performance musicale de cinq enfants de Gaza émeut sur YouTube

Les cinq Palestiniens de Gaza ont ému le monde arabe par leur prestation, dont la vidéo dépasse les 10 millions de vues.

Les cinq Palestiniens de Gaza ont ému le monde arabe par leur prestation, dont la vidéo dépasse les 10 millions de vues. - Capture Arabs Got Talent

Alors qu'ils s'apprêtent à concourir pour la finale, la prestation de cinq jeunes Palestiniens de Gaza lors de l'émission "Arabs got talent" a ému le monde arabe.  Leur histoire comme leur interprétation ont porté la vidéo de leur performance à plus de 10 millions de vues.

C'est une belle histoire de télévision: cinq jeunes gazaouis ont décroché, le 10 janvier, leur ticket pour la finale de l'émission Arabs Got Talent, tant leur prestation a ému le jury. La finale se tiendra à Beyrouth les 6 et 7 février prochains. Et les cinq Palestiniens pourront compter sur l'appui de la communauté web, la vidéo de leur performance ayant déjà dépassé les 10 millions de vues sur Youtube. Ils sont devenus un tel phénomène qu'en Jordanie, la jeunesse les brandit comme un symbole.

Le "Buzz d'or"

Ce 10 janvier, les juges voient arriver sur scène cinq jeunes Palestiniens. Ils n'ont pas interprété la moitié de leur chanson que Nasser al-Qasabi, un comédien saoudien, avait déjà pressé le "Buzz d'or", les envoyant directement en finale. Un rare honneur dans cette émission de télé-crochet.

Les cinq enfants, âgés de 13 à 15 ans, forment depuis trois ans le groupe Al Takht Al Sharqi (orchestre oriental). Dans un reportage qui précède la performance, les musiciens racontent qu'ils sont voulu participer pour montrer qu'à Gaza aussi, il "y a du talent", que la vie et la beauté existent dans un champ de ruines.

"Le résultat de la persévérance"

Ces cinq enfants, de familles et d'origine religieuse différente, racontent comment ils se sont faufilé dehors pour répéter, inlassablement, trois heures par jour, malgré les bombardements. Ils décrivent comment ils ont failli ne pas participer à l'émission car refoulés trois fois du point de passage de Rafah leur permettant de sortir de Gaza. Heureusement, la quatrième a été la bonne.

On retrouve de nombreux détails dans un reportage tourné par la BBC, qui donne la parole aux cinq musiciens. Pourquoi Reema, qui joue du nai (une sorte de flûte), refuse de porter le foulard. Comment Ahmad, le chanteur, s'est faufilé par la fenêtre de sa salle de bains pour aller répéter contre l'avis de sa mère.

Dans une interview donnée à The National, Reema explique comment le groupe s'est préparé. Elle précise: "On a vraiment le sentiment de mériter de gagner, parce que c'est le résultat de la persévérance et de beaucoup de travail." Les reportages comme l'interview ont ceci de commun qu'elles nous font découvrir des enfants à la maturité désarmante.

Vont-ils parvenir à remporter l'émission à l'issue de la finale des 6 et 7 février? Quel que soit le résultat, les cinq jeunes palestiniens ont déjà gagné.