BFMTV

Le g8 condamne la corée du nord, invite l'iran au respect

Lors de son sommet de Huntsville, au Canada, le G8 a condamné la Corée du Nord pour avoir coulé une corvette sud-coréenne et invité les dirigeants iraniens à respecter l'état de droit et la liberté d'expression. /Photo prise le 26 juin 2010/REUTERS/Chris

Lors de son sommet de Huntsville, au Canada, le G8 a condamné la Corée du Nord pour avoir coulé une corvette sud-coréenne et invité les dirigeants iraniens à respecter l'état de droit et la liberté d'expression. /Photo prise le 26 juin 2010/REUTERS/Chris - -

HUNTSVILLE, Ontario (Reuters) - Le sommet du G8 a condamné samedi la Corée du Nord pour avoir coulé une corvette sud-coréenne et invité les...

HUNTSVILLE, Ontario (Reuters) - Le sommet du G8 a condamné samedi la Corée du Nord pour avoir coulé une corvette sud-coréenne et invité les dirigeants iraniens à respecter l'état de droit et la liberté d'expression.

Dans un projet de communiqué dont Reuters a pu se procurer un exemplaire avant la fin du sommet de Huntsville, les dirigeants des huit pays les plus industrialisés de la planète demandent aussi au gouvernement afghan d'être prêt, d'ici juillet, d'apporter les preuves tangibles de progrès dans le domaine de la sécurité.

Par cette déclaration, les huit pays les plus industrialisés apportent leur soutien à la Corée du Sud qui souhaite l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu contre la Corée du Nord. Le naufrage, le 26 mars en mer Jaune, du "Cheonan" avait coûté la vie à 46 marins.

"Dans ce contexte, nous condamnons l'attaque qui a conduit au torpillage du Cheonan", précise le projet de communiqué.

La Chine, qui ne fait pas partie du G8, n'a pas indiqué quelle était sa position en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'Onu.

Concernant l'Iran, les Etats participant au sommet ont formulé à nouveau l'appel qu'il avait lancé l'an passé exigeant des autorités de Téhéran qu'elles respectent leurs obligations internationales.

"Nous attendons du gouvernement iranien qu'il respecte les lois et la liberté d'expression telles qu'elles sont déterminées dans les traités internationaux auxquels l'Iran est associé", précise le texte.

Sous l'impulsion des Etats-Unis, l'Onu a adopté en juin un nouveau train de sanctions contre l'Iran, le quatrième depuis 2006, en raison de son programme nucléaire jugé suspect par les Occidentaux.

Le projet de communiqué rappelle que la conférence prévue le mois prochain à Kaboul constituera une "occasion importante" pour le président afghan Hamid Karzaï de tenir ses promesses sur une meilleure gouvernance et la sécurité alors que les Etats-Unis prévoient un retrait militaire à partir de la mi-2011.

Le G8 exprime également ses "profonds regrets" après la mort de neuf militants pro-palestiniens lors d'une intervention de l'armée israélienne contre une flottille d'aide humanitaire à destination de la bande de Gaza en mai.

Le G8 salue la décision d'Israël de créer une commission d'enquête publique indépendante ainsi que la décision d'assouplir le blocus pesant contre le territoire palestinien sous contrôle du Hamas.

Andrew Quinn, Jean-Loup Fiévet et Pierre Sérisier pour le service français