BFMTV

Israël: un soldat en prison pour avoir mangé un sandwich non casher

-

- - JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'armée israélienne, qui avait infligé onze jours de prison à un soldat ayant enfreint la loi juive en mangeant un sandwich non casher, a annulé sa peine devant la vague de protestations qu'elle a soulevée.

"En un mot comme en cent, nous avons eu tort", a écrit le porte-parole, le général Moti Almoz, sur sa page Facebook. La sanction "a été annulée et (le soldat) a pu rentrer chez lui", a-t-il ajouté.

Ce message fait suit à une polémique. L'armée israélienne avait infligé onze jours de prison à un soldat pour avoir enfreint la loi juive en mangeant un sandwich non casher. 

L'armée a donc a annulé sa peine devant la vague de protestations qu'elle a suscité. Des internautes ont comparé les règles appliquées en Israël à l'intransigeance religieuse en vigueur en Arabie saoudite. Certains, beaucoup moins nombreux, ont défendu la sanction.

Le soldat en question, né aux Etats-Unis et récemment arrivé en Israël pour accomplir son service militaire de son plein gré, avait consommé un sandwich au porc lors d'un cours pour sous-officiers. Or l'armée israélienne, en tant qu'institution officielle, est tenue d'appliquer la cacheroute. Le code alimentaire que prescrit le judaïsme interdit la consommation de certaines viandes comme le porc, de crustacés ou le mélange de viande et de laitage dans le même repas.

la rédaction avec AFP