BFMTV
Israël
Alerte info

Israël: un Palestinien attaque un policier au couteau, l'assaillant abattu

Alerte info.

Alerte info. - BFMTV

La police israélienne a abattu un Palestinien qui venait d'attaquer un policier à l'aide d'un couteau. L'assaillant a été abattu.

La police israélienne a abattu mardi matin un Palestinien qui venait de poignarder un policier dans la ville côtière d'Ashkelon, dans le sud du pays, ont indiqué les forces de l'ordre.

"Lors d'une opération à Ashkelon, un officier a identifié un homme suspect et a commencé à mener un contrôle d'identité. Mais l'homme a sorti un couteau et attaqué le policier qui a répliqué rapidement en ouvrant le feu sur lui", a indiqué dans un message la police israélienne.

Les forces de l'ordre ont également précisé que l'assaillant, un Palestinien, avait été tué. Selon la police israélienne, l'assaillant est un habitant de la ville palestinienne de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée. Le policier impliqué dans cet incident a quant à lui été "légèrement blessé" et évacué dans un hôpital local.

Une vague d'attaques terroristes

Dimanche, les forces de l'ordre israéliennes avaient tué dimanche une Palestinienne ayant poignardé un policier dans le centre de la ville de la ville-poudrière de Hébron, où vivent environ 1000 colons juifs sous haute protection militaire parmi 200.000 Palestiniens.

L'assaillante "s'était présentée à un point de contrôle de la police des frontières pour poignarder un policier", qui a été "légèrement blessé", avait indiqué la police.

Le jour même, une autre Palestinienne, veuve et mère de six enfants, se dirigeant de manière "suspecte" selon l'armée vers des soldats israéliens près de Bethléem, en Cisjordanie occupée, avait été tuée par les forces de l'ordre. Mais la femme n'avait au final aucun couteau sur elle.

Ces incidents interviennent alors que les forces israéliennes mènent une opération dans le nord de la Cisjordanie occupée, dans la foulée d'une attaque terroriste ayant fait trois morts le 7 avril à Tel-Aviv et qui a été perpétrée par un Palestinien originaire du camp de réfugiés de Jénine.

François de La Taille avec AFP