BFMTV

Gaza: les violences ont repris après la fin du cessez-le-feu

Un raid aérien, vendredi à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Un raid aérien, vendredi à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. - -

Les armes ont recommencé à parler vendredi dans la bande de Gaza et fait au moins cinq morts, dont un enfant de 10 ans, l'armée israélienne ayant repris ses frappes en représailles à des tirs de roquettes.

Après trois jours de trêve et de négociations indirectes au Caire, la bande de Gaza est redevenue, vendredi, base de lancement de roquettes palestiniennes et cible de frappes israéliennes, un mois après le début d'hostilités qui ont fait plus de 1.950 morts, en très grande majorité des civils palestiniens.

>> Ce live est désormais terminé. Retrouvez, ici, tous les derniers déroulements.

14h46 - Les Palestiniens restent prêts à négocier. Les négociateurs palestiniens indiquent à la médiation égyptienne qu'ils restent au Caire "pour parvenir à un accord final", annonce le chef de la délégation palestinienne. Mais il ne détaille pas les objectifs de son équipe, ni ne mentionne une éventuelle prolongation du cessez-le-feu de trois jours qui a pris fin vendredi matin. "Nous restons assis ici pour parvenir à un accord final afin de restaurer les droits de notre peuple", déclare simplement Azzam al-Ahmed, le chef de la délégation des négociateurs palestiniens au Caire.

14h36 - L'Egypte appelle Palestiniens et Israéliens à revenir négocier une trêve.

12h35 - Nouvelles manifestations pro-Gaza samedi dans toute la France. La mobilisation en faveur des Palestiniens ne s'essouffle pas, avec de nouvelles manifestations prévues en fin de semaine partout en France.

>> A lire - Gaza: nouvelles manifestations partout en France samedi

12h - Israël refuse de négocier sous les tirs de roquettes. C'est ce qu'indique un responsable israélien, sous couvert d'anonymat, dans un communique: "Israël ne négociera pas sous les bombes".

11h30 - Juppé: la France "doit faire entendre" sa voix. L'ancien chef de la diplomatie française, Alain Juppé, membre du trio à la tête de l'UMP, estime que la France, tout comme l'Europe, doit "faire entendre plus fort sa voix" dans les crises au Proche-Orient, à Gaza et en Irak. "[La France] doit remuer les Européens pour qu'ils s'engagent dans toute initiative collective visant à pousser le gouvernement d'Israël et le Hamas à sortir de l'impasse où ils se sont mis", écrit le maire de Bordeaux dans un billet diffusé sur son blog:

L'effacement de la #France et de l' #Europe sur la scène internationale est tout simplement honteux. http://t.co/7jbZJ3hDfE
— Alain Juppé (@alainjuppe) 8 Août 2014

11h20 - Gaza: un enfant palestinien meurt dans une frappe israélienne. La reprise des hostilités dans la bande de Gaza fait un premier mort, un enfant palestinien de 10 ans tué dans un raid de l'aviation israélienne, indiquent les services d'urgence palestiniens.

Côté israélien, deux personnes, un soldat et un civil, ont été légèrement blessées par une roquette dans le sud d'Israël, indique l'armée.

10h14 - Au moins 18 roquettes palestiniennes tirées depuis la fin de la trève. C'est ce qu'indique l'armée israélienne. Deux ont été interceptées au-dessus d'Ashkelon (sud d'Israël), 14 sont tombées dans des zones non-urbanisées, deux sont retombées dans la bande de Gaza même.

Sur son compte Twitter, l'armée israélienne affirme que "les sirènes d'alerte se font entendre dans le sud d'Israël":

#NEWS : les roquettes continuent à être tirées depuis #Gaza. Les sirènes d'alerte se font entendre dans le sud d'#Israël.
— Tsahal-IDF (@Tsahal_IDF) 8 Août 2014

9h50 - L'armée israélienne reprend ses opérations contre le Hamas. L'armée israélienne annonce avoir repris ses frappes contre le Hamas. "Ce matin, après la reprise des tirs de roquettes contre Israël, les forces armées ont ciblé des sites terroristes dans la bande de Gaza", indique l'armée dans un communiqué.

L'armée israélienne a effectué des frappes aériennes et des tirs d'artillerie, mais n'a pas déployé de soldats à l'intérieur de l'enclave palestinienne, précise un porte-parole militaire, alors que des témoins et des sources palestiniennes font état de frappes aériennes dans le nord et le centre de la bande de Gaza.

A Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, ce vendredi, un nuage de fumée se forme après un raid aérien israélien. (Said Khatib - AFP)

9h39 - Netanyahu ordonne une riposte vigoureuse aux roquettes. Israël est resté silencieux pendant plus de deux heures. Puis "le Premier ministre et le ministre de la Défense ont ordonné (à l'armée israélienne) de riposter vigoureusement à la violation du cessez-le-feu par le Hamas", indique un responsable dans un communiqué.

8h05 - L'armée israélienne se tient prête à toute reprise des combats. Aucune frappe n'a eu lieu dans l'immédiat mais l'armée israélienne a plusieurs fois répété qu'elle répliquerait à tout incident et se tient prête le long de la frontière à répondre à toute reprise des combats:

7h34 - Des milliers de Gazaouis fuient leurs maisons par peur des représailles israéliennes. Moins d'une demi-heure après l'expiration du cessez-le-feu, à Beit Hanoun par exemple, des colonnes de Gazaouis en voitures, en charrettes ou à pied, les bras encombrés de sacs de nourriture ou de linge, reprennent le chemin des refuges par peur des frappes:

Crédit photo: Mahmud Hams - AFP

7h30 - Reprise des tirs palestiniens de roquettes sur Israël. L'armée israélienne annonce qu'au moins dix roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers Israël, dont deux sur la ville d'Ashkelon limitrophe de l'enclave palestinienne. Les brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique qui participe aux négociations du Caire, ont revendiqué ce dernier tir.

7h15 - Quel est bilan de l'opération "Bodure protectrice"? Après un mois de violents d'affrontements entre le Hamas et l'armée israélienne, la population de Gaza souffle un peu. Quel est le bilan de cette opération?

>> A lire - Gaza: l'opération "Bordure protectrice" par les chiffres

7h00 - Fin de la trêve entre Israël et la Hamas. Et ce, sans annonce de prolongation.

6h00 - Le Hamas annonce qu'il refuse de prolonger le cessez-le-feu, car Israël refuse d'accéder à ses demandes. 'Les mouvements palestiniens refusent de prolonger la trêve mais les négociations se poursuivent", déclare Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas à Gaza.

De son côté, l'armée israélienne a déjà annoncé que deux roquettes avaient été tirées sur le sud d'Israël en provenance de Gaza trois heures avant la fin de la trêve.

|||

L'ESSENTIEL:

● Le Hamas a refusé de prolonger la trêve avec Israël, qui a expiré à 7h

● Des roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers Israël

● L'armée israélienne a repris ses opérations

● Des milliers de Gazaouis fuient leurs maisons

C. P. avec AFP