BFMTV

Gaza: la trêve entre Israël et le Hamas a expiré

Des Gazaouis profitent du cessez-le-feu pour rentrer chez eux, le 6 août 2014.

Des Gazaouis profitent du cessez-le-feu pour rentrer chez eux, le 6 août 2014. - -

Le cessez-le-feu observé depuis mardi matin entre Israël et le Hamas a expiré vendredi matin à 7h, sans annonce de prolongation.

Un mois jour pour jour après le début de l'offensive israélienne "Bordure protectrice" lancée le 8 juillet dernier, les espoirs de paix se sont envolés.

Le cessez-le-feu observé depuis mardi matin entre Israël et le Hamas a expiré vendredi matin à 7h, sans annonce de prolongation. Au contraire, le Hamas qui contrôle la bande de Gaza, a fait savoir qu'il refusait de prolonger la trêve avec Israël.

> Tirs de roquettes sur Israël

Peu après, l'armée israélienne annonçait qu'au moins dix roquettes avaient été tirées de la bande de Gaza vers Israël, dont deux sur la ville d'Ashkelon limitrophe de l'enclave palestinienne. Les brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique qui participe aux négociations du Caire, ont revendiqué ce dernier tir.

L'armée israélienne, qui a retiré ses troupes de Gaza, se tient prête le long de la frontière à répondre à toute reprise des combat:

> Des milliers de Gazaouis fuient leurs maisons

Craignant des représailles, des milliers de Palestiniens fuyaient leurs maisons dans l'est de la ville de Gaza par peur de nouvelles frappes alors que des drones israéliens survolaient l'enclave palestinienne, selon un journaliste de l'AFP et des témoins.

Aucune frappe n'avait eu lieu dans l'immédiat mais l'armée israélienne a plusieurs fois répété qu'elle répliquerait à tout incident et se tient prête le long de la frontière à répondre à toute reprise des combats.

> Intenses pourparlers

Israël avait pourtant proposé dès mercredi soir une prolongation pour une durée illimitée du cessez-le-feu entré en vigueur mardi matin, sous réserve qu'elle ne soit assortie d'aucune condition.

Israéliens et Palestiniens ont poursuivi toute la nuit avec l'entremise des Egyptiens des pourparlers indirects, intenses et extrêmement ardus pour que le cessez-le-feu se transforme en trêve durable. "Je ne suis pas sûr que la bataille soit terminée", a affirmé jeudi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sur la chaîne américaine Fox News.

> Pas d'accord

"Nous refusons de prolonger le cessez-le-feu, c'est une décision finale, Israël n'a rien proposé", a déclaré un haut responsable du Hamas qui négociait au Caire la prolongation du cessez-le-feu. De son côté, le porte-parole des brigades Al-Qassam, Abou Obaida, a présenté la possibilité de construire un port sur la Méditerranée comme la première des exigences de son organisation. Il réclame aussi "la fin véritable de l'agression (israélienne) et une vraie levée du siège". Or Israël "n'a pas accepté de mettre un terme au blocus", a expliqué un responsable du Hamas au Caire.

Israéliens et Palestiniens avaient engagé les discussions avec des exigences apparemment inconciliables, mais sous la pression du terrible bilan humain de la guerre.

|||

L'ESSENTIEL:

● Le Hamas a refusé de prolonger la trêve avec Israël, qui a expiré à 7h

● Des roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers Israël

● L'armée israélienne se tient prête à toute reprise des combats

● Des milliers de Gazaouis fuient leurs maisons

S. C. et C. P. avec AFP