BFMTV

Deux israéliens tués à coups de couteau dans une colonie de Cisjordanie

Deux israéliens tués dans une colonie de Cisjordanie.

Deux israéliens tués dans une colonie de Cisjordanie. - Flickr

Cette attaque intervient au terme d'une journée d'affrontements à Jérusalem qui ont déjà fait trois morts palestiniens et des centaines de blessés.

Un assaillant âgé d'une vingtaine d'années a pénétré ce vendredi dans une colonie de Cisjordanie occupée où il a tué trois civils israéliens à coups de couteau et en a blessé un autre, a indiqué l'armée dans un communiqué. L'attaquant s'est infiltré dans une maison de la colonie de Neve Tsuf, au nord-ouest de Ramallah, précise l'armée.

Cette attaque intervient au terme d'une journée d'affrontements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie entre forces de l'ordre israéliennes et manifestants palestiniens qui ont fait au moins trois morts palestiniens et des centaines de blessés. Les tensions sont allées crescendo depuis une semaine après une attaque qui a coûté la vie à deux policiers israéliens le 14 juillet dans la vieille ville de Jérusalem.

Israël, qui affirme que les armes des assaillants avaient été cachées sur l'esplanade des Mosquée, avait alors décidé d'installer des détecteurs de métaux aux entrées de ce site ultra-sensible, le troisième lieu saint de l'islam, révéré par les juifs comme le Mont du temple, le lieu le plus sacré du Judaïsme. Cette mesure avait provoqué la colère des Palestiniens, et vendredi soir le président Mahmoud Abbas a annoncé que les contacts avec Israël seraient "gelés" tant que ces mesures ne seraient pas annulées.

Près de 500 blessés

Après avoir débuté à Jérusalem-Est, les heurts se sont propagés à la Cisjordanie occupée où, selon l'armée israélienne, 3.000 Palestiniens se sont rassemblés en plusieurs points, les affrontements les plus violents ayant lieu à Qalandya, près de Ramallah, et à Hébron, dans le sud du territoire palestinien. Dans ces deux villes, l'armée a répondu aux jets de pierres en utilisant des moyens anti-émeutes, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'armée.

Selon le ministère palestinien de la Santé, un Palestinien a été tué par les forces israéliennes lors de heurts dans le quartier d'Al-Tur à Jérusalem-Est. Un deuxième a été tué par balle dans le quartier de Ras al-Amoud, également à Jérusalem-Est, et un troisième est mort après avoir été touché par balles au coeur à Abou Dis, en Cisjordanie occupée, a ajouté le ministère, sans donner plus d'informations sur les circonstances de ces deux derniers décès.

Le Croissant rouge, les services de premiers secours palestiniens, ont fait état de 450 blessés dans des heurts à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, dont 110 dans la ville sainte. Parmi eux, 170 ont été blessés par des balles réelles ou en caoutchouc, selon la même source.

P.L avec AFP