BFMTV

Covid-19: Israël met en garde contre une "nouvelle vague" après une hausse des cas

Des touristes vaccinés arrivent à l'aéroport de Tel-Aviv, le 23 mai 2021 en Israël

Des touristes vaccinés arrivent à l'aéroport de Tel-Aviv, le 23 mai 2021 en Israël - JACK GUEZ © 2019 AFP

Les autorités sanitaires israéliennes ont mis en garde contre le risque de "nouvelle vague" épidémique, ce mercredi, après avoir noté une légère hausse du nombre de cas de Covid-19 dans le pays.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a mis en garde mardi contre une "nouvelle vague" de contaminations au coronavirus après une hausse du nombre de malades imputée au variant Delta, introduit en Israël par des voyageurs.

Après avoir enregistré une poignée de nouvelles infections quotidiennes ces dernières semaines, les autorités israéliennes ont recensé lundi 125 nouveaux cas, dans un pays où plus de la moitié de la population a reçu deux doses de vaccin anticoronavirus.

Une poignée de nouvelles infections

"Nous avons décidé de réagir comme si nous étions face à une nouvelle vague" du virus, a déclaré Naftali Bennett, en visite à l'aéroport international de Tel-Aviv. "Notre objectif est d'y mettre fin, de prendre un seau d'eau et de le verser sur le feu tant que celui-ci est encore limité".

D'après le ministère de la Santé, le nombre de morts dus au Covid-19 reste toutefois limité, avec un seul mort recensé mardi. La hausse des contaminations résulte de la propagation du variant Delta apparu en Inde et réputé plus virulent que les autres, selon Naftali Bennett.

Plus de 1000 personnes ont été obligées de se placer en quarantaine à Binyamina (nord de Tel-Aviv) après que des voyageurs soient rentrés de Chypre, a ajouté le Premier ministre lors d'un point presse, appelant à éviter de voyager à l'étranger. Selon les autorités, un centre de dépistage additionnel sera mis en place à l'aéroport Ben Gourion pour s'assurer que tous les voyageurs effectuent un test PCR à l'arrivée.

Le pays toujours fermé aux non-ressortissants

Israël reste fermé aux non-ressortissants, à l'exception de ceux disposant de dérogations pour motif professionnel ou familial impérieux.

Naftali Bennett a aussi appelé à la vaccination "le plus vite possible" des enfants à partir de 12 ans, alors que les 10-19 ans ont été les plus touchés ce mois.

Au plus fort de la pandémie en janvier, quelque 10.000 cas étaient recensés quotidiennement en Israël, avant qu'une vaste campagne de vaccination ne permette une baisse.

Plus de cinq des 9,3 millions d'Israéliens (55% de la population) ont depuis reçu deux doses du vaccin. Le 15 juin, l'obligation de porter un masque sanitaire dans les lieux publics fermés, une des dernières mesures en vigueur, avait été levée. Naftali Bennett a indiqué que le port du masque serait de nouveau obligatoire à l'aéroport de Tel-Aviv. Au total, plus de 840.000 contaminations ont été recensées depuis le début de la pandémie en Israël, dont 6428 morts.

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV