BFMTV

Cisjordanie: un soldat israélien poignardé, ses deux agresseurs palestiniens tués

BFMTV

Deux Palestiniens ont blessé grièvement jeudi un soldat israélien à coups de couteau à Hébron en Cisjordanie occupée, avant d'être abattus, a annoncé une porte-parole de l'armée. 

L'armée israélienne a ensuite annoncé jeudi l'arrestation d'un soldat soupçonné d'avoir achevé un Palestinien qui avait été blessé en attaquant au couteau des forces israéliennes à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée.

Une vidéo mise en ligne montre le Palestinien allongé au sol après avoir été atteint par balles. Un soldat semble ensuite lui tirer dans la tête alors qu'il ne représente plus une menace.

L'armée considère ces faits comme "une grave violation de (ses) valeurs", a dit une porte-parole. "Une enquête menée par la police militaire a été ouverte et le soldat impliqué a été placé en détention".

L'attaque s'est produite près d'un poste de l'armée à l'entrée de Tel Roudeina, un quartier occupé par des colons israéliens au centre de Hébron, a précisé la police. 

Les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël sont en proie à une vague de violences qui a coûté la vie à 200 Palestiniens, 28 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre, selon un décompte de l'AFP. La plupart des Palestiniens morts sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques. 

Des "inquiétudes sécuritaires renforcées" autour de la fête de Pourim

Hébron, la plus grande ville de Cisjordanie et longtemps cœur commercial du territoire palestinien, est une poudrière depuis que 500 colons se sont installés dans le centre historique, barricadés sous haute protection militaire et retranchés derrière une zone tampon désormais interdite d'accès aux 200.000 habitants palestiniens.

La ville, et plus particulièrement le Tombeau des Patriarches, un lieu saint pour les juif et les musulmans ont été le théâtre d'une partie des violences. Israël a bouclé la Cisjordanie occupée jusqu'à samedi soir en raison d'"inquiétudes sécuritaires renforcées" autour de la fête juive de Pourim, dont les célébrations ont commencé mercredi soir. La Cisjordanie n'avait pas été fermée l'an dernier lors des fêtes de Pourim. 

Un journaliste de l'AFP a constaté depuis mercredi le déploiement de renforts militaires israéliens à Hébron, ainsi qu'un durcissement des contrôles de Palestiniens aux barrages militaires à l'intérieur de la ville.

la rédaction avec AFP