BFMTV

Benjamin Netanyahu et le lit du scandale

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien, le 10 mars 2013.

Benjamin Netanyahu, Premier ministre israélien, le 10 mars 2013. - -

Turbulences pour le Premier ministre israélien, qui aurait, selon Channel 10 TV, demandé d'ajouter un lit double dans l'avion qui le menait aux funérailles de Margaret Thatcher à Londres. Le surcoût occasionné, 127.000 euros, fait grincer des dents les Israéliens.

L'affaire tombe au mauvais moment. Alors que le gouvernement israélien est réuni lundi pour voter un budget de rigueur, la chaîne de télévision Channel 10 TV a dévoilé ce week-end des révélations un peu gênantes pour Benjamin Netanyahu. Le Premier ministre a en effet réclamé une cabine spéciale lors de son vol de cinq heures pour se rendre aux funérailles de Margaret Thatcher. L'installation d'un lit double dans l'avion, pour lui et son épouse, a ainsi coûté 127.000 euros aux contribuables israéliens.

L'affaire passe d'autant plus mal que ceux-ci ont vu leurs impôts sur le revenu augmenter de 1,5% et la TVA de 1%.

2.000 euros de glaces

Pour justifier une telle demande, le bureau de Netanyahu a indiqué dans un communiqué, que le Premier ministre avait dû décoller dans la nuit suivant la Fête de l'Indépendance, et qu'il avait assisté tout au long de la journée à de nombreuses cérémonies et réceptions. Il est donc "acceptable" poursuit le communiqué qu'il puisse se reposer entre les deux journées.

Et Channel 10 de souligner que Shimon Peres, qui aura 90 ans cette année, s'est contenté de la classe affaire pour un vol de 11 heures vers la Corée du Sud.

Plus tôt dans l'année, celui que les Israéliens surnomment Bibi avait été épinglé pour ses dépenses auprès de son glacier préféré, d'environ 2.000 euros.

M.R.