BFMTV

A Jérusalem, les juifs ultra-orthodoxes organisent une manifestation géante

300.000 Juifs ultra-orthodoxes manifestent à Jérusalem, le 2 mars 2014.

300.000 Juifs ultra-orthodoxes manifestent à Jérusalem, le 2 mars 2014. - -

Les ultra-orthodoxes refusent que les étudiants des écoles talmudiques soient amenés à faire leur service militaire. Ils considèrent cette réforme comme une "persécution religieuse".

Ils étaient plus de 300.000 dimanche après-midi dans les rues de Jérusalem. Ces juifs ultra-orthodoxes manifestaient contre un projet de réforme du service militaire n'exemptant plus les étudiants des écoles talmudiques, un changement qu'ils qualifient de "persécution religieuse".

"Aucun incident majeur n'a été enregistré", a souligné le porte-parole de la police Micky Rosenfeld, précisant que quelque 3.500 policiers avaient été mobilisés.

Dès le début de l'après-midi, la municipalité de Jérusalem avait fermé les principaux axes routiers proches de l'entrée de la ville et la gare routière centrale. La marée humaine, toute vêtue de noir, le costume traditionnel des ultra-orthodoxes, s'est répandue dans les rues et artères de l'entrée de la ville, bloquant totalement la circulation.

Les femmes présentes dans le cortège

Tous les courants de l'ultra-orthodoxie juive étaient représentés contre la fin des exemptions militaires pour les étudiants des yeshivas (séminaires talmudiques).

Les femmes, habituellement absentes des manifestations ultra-orthodoxes, étaient présentes, récitant des psaumes dans des espaces qui leur avaient été spécialement réservés afin qu'elles ne soient pas mêlées aux hommes.

Brandissant des pancartes avec des slogans tels que "Nous n'entrerons pas dans l'armée" et fustigeant "la guerre contre la religion", les manifestants ont participé à une prière prononcée via des haut-parleurs géants.

"Nous appelons tous les étudiants des yeshivas à ne s'enrôler dans l'armée sous aucune condition (...) et à ne pas coopérer avec les autorités", ont exhorté les organisateurs à la fin du rassemblement.

Les étudiants dans une yeshiva exemptés

Les manifestants entendaient protester contre une diminution des financements publics accordés aux yeshivas et un projet de loi qui doit mettre fin aux pratiques permettant aux jeunes étudiants de ces séminaires d'échapper au service militaire.

Le gouvernement de Benjamin Netanyahu a décidé l'an dernier de mettre fin à l'autorisation selon laquelle des dizaines de milliers de religieux ultra-orthodoxes sont exemptés du service militaire s'ils étudient à plein temps dans une yeshiva.

Le service militaire est obligatoire en Israël, de trois ans pour les hommes et deux ans pour les femmes.

A.D. avec AFP