BFMTV

Nucléaire: l'Iran a remis au chef de l'AIEA des échantillons du site suspect de Parchin

Laurent Fabius, John Kerry, Sergeï Lavrov et Federica Mogherini, avec les autres diplomates en charge des négociations sur le nucléaire Iranien.

Laurent Fabius, John Kerry, Sergeï Lavrov et Federica Mogherini, avec les autres diplomates en charge des négociations sur le nucléaire Iranien. - JOE KLAMAR-AFP

L'Iran a remis à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) des échantillons pris sur le site militaire suspect de Parchin sans la présence d'inspecteurs de l'AIEA, a déclaré un responsable nucléaire iranien cité lundi par l'agence officielle Irna.

Situé à l'est de Téhéran, ce site est soupçonné d'avoir abrité des tests d'explosions conventionnelles applicables au nucléaire, ce que Téhéran a toujours démenti. Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukia Amano, a pu y effectuer dimanche une visite.

"La semaine dernière, des échantillons ont été prélevés dans plusieurs endroits précis de Parchin par des experts iraniens sans la présence des inspecteurs de l'AIEA, dans le respect des règles et des normes requises, et leur ont été remis", a déclaré Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA).

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a fait état lundi de "progrès significatifs" dans son enquête visant à déterminer si l'Iran avait cherché ou non à développer un programme nucléaire militaire par le passé.

"Des progrès significatifs ont été accomplis", a indiqué à la presse à Vienne le directeur général de l'agence de l'ONU, Yukiya Amano, au surlendemain d'une visite en Iran.

la rédaction avec AFP