BFMTV

Arabie Saoudite: les femmes gagnent le droit de faire du sport

Sortie de la grande mosquée de Médine, en Arabie Saoudite, en novembre 2010.

Sortie de la grande mosquée de Médine, en Arabie Saoudite, en novembre 2010. - -

Ouverture de clubs de sports, possibilité de faire du vélo en ville: très progressivement, l'activité physique s'ouvre aux femmes en Arabie saoudite.

C'est le sujet d'un film saoudien sorti en France il y a deux mois, Wadjda: une ado de douze ans, qui vit à Riyad, cherche à amasser l'argent nécessaire pour l'achat d'un vélo. "Tu ne sais pas que les filles ne font pas de vélo?", lui rétorque son meilleur ami, avec qui elle veut faire la course à bicyclette.

Ce temps-là est depuis peu révolu. L'agence américaine United Press International a indiqué lundi que la Commission de promotion de la vertue et de prévention du vice (sic) d'Arabie Saoudite autorisait désormais les Saoudiennes à monter à bicyclette.

A une série de conditions, cependant. Les femmes devront éviter les endroits de forte affluence, et utiliser leur vélo dans le cadre de l'exercice physique, non comme un moyen de transport.

Cette mesure semble s'inscrire, en effet, dans la volonté des autorités saoudiennes de permettre aux femmes de faire davantage de sport. Ainsi, RFI indiquait samedi que des clubs de sport pour femmes, jusqu'alors interdits, allaient être autorisés. Une mesure motivée par l'obésité préoccupante chez les femmes dans le pays, selon la radio.

Premier signe de ce changement, la participation de deux athlètes saoudiennes au Jeux olympiques, pour la première fois, à Londres en 2012.