BFMTV

Afghanistan : un otage français échappe à ses ravisseurs

UN FRANÇAIS LIBÉRÉ DANS LA PROVINCE AFGHANE DE WARDAK APRÈS TROIS MOIS DE CAPTIVITÉ

UN FRANÇAIS LIBÉRÉ DANS LA PROVINCE AFGHANE DE WARDAK APRÈS TROIS MOIS DE CAPTIVITÉ - -

Un photographe français enlevé en Afghanistan en novembre, a réussi à s'évader au bout de plus de trois mois de captivité, a annoncé lundi le ministère afghan de l'Intérieur. Âgé de 29 ans, ce photographe indépendant serait en bonne santé et a été remis à l'ambassade de France.

Un photographe français enlevé en novembre en Afghanistan est parvenu à échapper lundi à ses ravisseurs et il a été transféré à Kaboul où il a été remis aux responsables de l'ambassade de France, a annoncé le ministère afghan de l'Intérieur. Quatre individus armés avaient kidnappé Pierre Borghi le 28 novembre dans une rue de la capitale, Kaboul, a précisé le porte-parole du ministère, Sediq Sediqqi. Il a été détenu en plusieurs endroits, dont une fois à l'arrière d'un véhicule.

En bonne santé

Ce photographe indépendant de 29 ans, originaire de Grenoble, a échappé à ses ravisseurs dans la province de Wardak, non loin de Kaboul, et à atteindre un poste de contrôle des forces gouvernementales. De là, il a été conduit dans la capitale par les forces de sécurité afghanes, a dit le porte-parole, ajoutant qu'il était en bonne santé. Selon lui, il est probable qu'il ait été enlevé par des membres du crime organisé, qui l'ont remis par la suite à des insurgés. 

Philippe Gril avec Reuters