BFMTV

Miss Italie: une jeune femme handicapée, arrivée 3e au concours, insultée sur Internet

Chiara Bordi, âgée de 18 ans, est arrivée troisième.

Chiara Bordi, âgée de 18 ans, est arrivée troisième. - Capture Twitter

La jeune femme de 18 ans porte une prothèse à la jambe gauche depuis un grave accident de scooter.

Elle est âgée de 18 ans depuis quelques jours seulement et vient de remporter la troisième place au concours de Miss Italie 2018. Ce n'est pas pour son jeune âge que Chiara Bordi a été remarquée sur les podiums du célèbre concours, mais pour sa détermination. La jeune femme, qui a perdu une jambe dans un accident de scooter il y a cinq ans et marche désormais avec une prothèse, est parvenue jusqu'au podium après avoir été victime d'une campagne d'injures sur les réseaux sociaux pendant la compétition. 

"Tu me dégoûtes, rentre chez toi, les gens votent pour toi parce que tu es estropiée", a notamment écrit une femme de 70 ans à la jeune femme.

"Il vous manque un cerveau et un coeur"

Un message parmi des dizaines d'autres, le plus relayé par les médias italiens, qui ont suivi de près la performance de Chiara Bordi pendant le concours de beauté. "Je suis désolée pour vous parce qu'il me manque peut-être un pied, mais à vous il manque un cerveau et un coeur", a rétorqué la jeune femme brune originaire de la région du Latium.

"J'ai eu honte pour eux", a aussi répondu la finaliste, interrogée par Il Messaggero. "La victoire ne m'intéresse pas, je veux envoyer un message de force et de renaissance. Je suis passée à deux doigts de la mort, à 12 ans j'ai affronté quelque chose d'énorme. Je suis forte, mais une personne plus fragile, face à une attaque de ce genre, se démoraliserait complètement", a fait valoir la jeune femme, parlant de sa présence en finale comme d'une "revanche". 

"Vous êtes des abrutis"

En parallèle de ce flot de haine, la jeune femme a été défendue par de nombreux fans et par l'équipe de Miss Italie. "Vous êtes des abrutis, vraiment. Vos parents ne vous ont sûrement jamais éduqués. Nous sommes en 2018 et des choses de ce genre ne devraient plus se produire", a réagi lors de la finale Francesco Facchinetti, un DJ qui co-présentait l'émission, s'adressant aux internautes qui ont insulté Chiara. 

"Je trouve inacceptable d'humilier une jeune femme qui, avec un grand courage et parmi d'énormes sacrifices, est en train d'essayer de se faire une place dans le monde malgré le drame qui l'a touchée", a aussi réagi la patronne du concours, Patrizia Mirigliani.

D'autres candidates victimes d'insultes

L'édition italienne du concours de beauté a des critères plus flexibles que ceux de son équivalent français. En 2016, la première dauphine affichait ainsi fièrement sa taille 42 sur les podiums, mais avait été elle aussi victime d'une campagne de dénigrement sur Internet. Il y a quelques mois, c'est une participante à la première étape des sélections qui avait été insultée et menacée pour s'être présentée au casting avec son bébé, n'ayant trouvé personne pour le garder. En France, le concours est fermé aux femmes mariées, divorcées, pacsées ou ayant des enfants. Concernant les mensurations des participantes, aucune limite de poids n'est officiellement affichée, mais une taille d'1 mètre 70 au minimum est requise. 

Charlie Vandekerkhove