BFMTV

Malala Yousafzai nommée messagère de la Paix

Malala Yousafzai avec l'Indien Kailash Satyarthi lors de la remise de leur prix Nobel de la paix en décembre 2014

Malala Yousafzai avec l'Indien Kailash Satyarthi lors de la remise de leur prix Nobel de la paix en décembre 2014 - Odd Andersen - AFP

Déjà plus jeune prix Nobel de la Paix en 2014, Malala Yousafzai, la pakistanaise de 19 ans qui lutte pour le droit à l'éducation des femmes, est désormais la plus jeune messagère de la Paix de l'ONU.

Lors d'une cérémonie au siège des Nations Unies à New-York, Malala Yousafzai âgée de 19 ans, est devenue la plus jeune messagère pour la Paix, en étant nommée par l'organisation internationale, en charge de l'éducation des filles, son combat depuis plusieurs années.

La Pakistanaise, lauréate du prix Nobel de la paix en 2014 pour son action en faveur de l'éducation, a livré un discours encourageant les femmes à prendre leur avenir en main: "Levez-vous sinon le changement ne viendra pas, si vous voulez un avenir radieux, vous devez commencer à travailler dès maintenant".

"Personne ne peut m'arrêter"

"Je reçois cette récompense personnelle mais je veux aussi représenter mon pays le Pakistan. Je veux que les gens sachent que c'est moi qui représente le Pakistan, pas les extrémistes, pas les terroristes. Ils ne sont pas le Pakistan, ils ne sont pas nous", a déclaré Malala Yousafzai, devenu un symbole mondial après avoir échappé à une tentative d'assassinat menée par des talibans en 2012.

"Les extrémistes ont tout tenté pour m'arrêter, ils ont essayé de me tuer et ils n'y sont pas arrivés, c'est une preuve manifeste que personne ne peut m'arrêter. Maintenant je commence une nouvelle vie que je consacrerai à l'éducation", a t-elle également déclaré.

Malala Yousafzai est née en 1997 dans une région du Pakistan où les talibans interdisaient aux filles d'aller à l'école. Fille d'un poète militant pour l'éducation et propriétaire d'une école, la jeune pakistanaise s'était engagée dès 2009 en faveur de l'éducation des femmes en débutant un blog, évoquant la destruction d'écoles pour filles par les talibans.
G.D.