BFMTV

Législatives britanniques: un accord sur les "grandes lignes" entre May et les unionistes irlandais

Theresa May durant une visite de campagne à Kelso, au Royaume-Uni, le 5 juin 2017.

Theresa May durant une visite de campagne à Kelso, au Royaume-Uni, le 5 juin 2017. - Ben Stansall - pool - AFP

La Première ministre britannique Theresa May est parvenue à un "accord sur des grandes lignes" avec le petit Parti unioniste démocrate nord-irlandais (DUP), qui devrait lui permettre de gouverner.

"Nous pouvons confirmer que le Parti unioniste démocrate nord-irlandais a donné son feu vert au principe d'un accord sur des grandes lignes pour soutenir le gouvernement conservateur", a déclaré le porte-parole de Downing Street.

À quelques jours de l'ouverture des négociations sur le Brexit, le soutien des dix élus DUP était indispensable pour offrir une courte majorité aux conservateurs de Theresa May, qui ont subi jeudi un grave revers aux législatives.

Douze sièges perdus 

La Première ministre avait convoqué ces élections anticipées dans le seul but d'étendre sa domination à la Chambre des Communes en vue du Brexit. Mais plutôt que de gagner du terrain, les Tories ont perdu douze sièges pour se retrouver avec 318 députés, à huit longueurs des 326 requis pour avoir la majorité absolue.

D'où la nécessité absolue des dix sièges du DUP, parti régionaliste protestant ultra-conservateur, qui permettrait à Theresa May d'avoir le soutien nécessaire pour gouverner tant bien que mal.

M.P, avec AFP