BFMTV

Le secrétaire d'Etat américain juge l'armée syrienne responsable de "crimes contre l'humanité" à Alep

John Kerry entouré de nombreux ministres des Affaires étrangères à Paris lors d'une réunion internationale sur la Syrie, le 10 décembre 2016 à Paris.

John Kerry entouré de nombreux ministres des Affaires étrangères à Paris lors d'une réunion internationale sur la Syrie, le 10 décembre 2016 à Paris. - Thibault Camus - POOL - AFP

Lors de la conférence internationale consacrée à la Syrie, John Kerry a estimé que le régime syrien se rendait coupable de "crimes de guerre et de crimes contre l'humanité" en bombardant la ville d'Alep.

Les forces armées syriennes qui bombardent la ville d'Alep sont responsables de "crimes contre l'humanité" et de "crimes de guerre", a jugé ce samedi lors d'une conférence internationale sur la Syrie à Paris le secrétaire d'Etat américain John Kerry.

"Le bombardement doit cesser" 

"Le bombardement aveugle par le régime viole le droit international et dans beaucoup de cas représente des crimes contre l'humanité, des crimes de guerre et doit cesser", a martelé le chef de la diplomatie américaine lors d'une conférence de presse avec ses homologues français, allemand et qatari qui ont réuni une dizaine de pays pour tenter de trouver un règlement en Syrie.

Par ailleurs, Frank-Walter Steinmeier, le ministre allemand des Affaires étrangères, a appelé la Syrie mais aussi la Russie à laisser la population sortir d'Alep. Le siège de cette ville, qui comptait plus d'1,5 million d'habitants avant la guerre, par les forces loyales à Bachar al Assad s'éternise depuis de longues semaines mais approche de son dénouement. Les rebelles sont sur le point de perdre leurs dernières possessions dans la cité. 

R.V. avec AFP