BFMTV

Irak: une trentaine de morts dans deux attentats à Bagdad

Sur le site d'un attentat à Bagdad, le 30 mai 2017

Sur le site d'un attentat à Bagdad, le 30 mai 2017 - SABAH ARAR, AFP

Près de 30 personnes ont été tuées et une centaine blessées mardi dans deux attentats survenus à quelques heures d'intervalles à Bagdad. L'un des deux attentats a été revendiqué par Daesh, qui combat actuellement les troupes irakiennes dans Mossoul (nord), la deuxième ville d'Irak, où le sort de quelque 200.000 civils pris au piège des combats inquiète les organisations internationales.

Mardi peu après minuit, un kamikaze a fait exploser un véhicule piégé devant un marchand de glaces populaire dans le quartier de Karrada, dans le centre de la capitale irakienne, ont précisé des responsables de la sécurité.

Impact dévastateur

"Le bilan s'est alourdi à 16 morts et 75 blessés dont des femmes et des enfants", a indiqué l'un d'eux.

Des images publiées sur les réseaux sociaux témoignent de l'impact dévastateur de l'explosion, qui a projeté des débris de l'autre côté de la rue. Une photo montre des coupelles de glace maculées de sang.

Daesh, via son agence de propagande Amaq, a revendiqué l'attaque visant "un rassemblement de chiites", une communauté de l'islam considérée comme hérétique par l'organisation jihadiste sunnite.

Civils visés

Brett McGurk, l'envoyé spécial américain auprès de la coalition internationale en Syrie et en Irak, a condamné l'attaque. "Les terroristes de Daesh ont visé des enfants et des familles qui prenaient du bon temps chez un marchand de glaces. Nous soutenons l'Irak contre le mal".

Quelques heures plus tard, une voiture piégée garée sur le pont des "Martyrs", l'un des principaux ponts de la capitale, a explosé. "Onze personnes ont été tuées dans l'explosion de la voiture piégée qui visait les civils", a précisé un officier de la police, en faisant état de dizaines de blessés.

G.D. avec AFP