BFMTV

Huit ans après, le terrible bilan de la guerre en Syrie

Raqqa, en octobre 2017.

Raqqa, en octobre 2017. - BULENT KILIC / AFP

INFOGRAPHIES. Le conflit entre les partisans de Bachar al-Assad, ses opposants et les groupes radicaux a détruit le pays, tuant des centaines de milliers de personnes et forçant plusieurs millions d'autres à se déplacer. Economiquement aussi, le bilan est terrible pour la Syrie.

Déclenché par la répression de manifestations contre le pouvoir, le conflit syrien s'est complexifié au fil des ans, impliquant groupes rebelles, mouvements jihadistes et puissances étrangères sur un territoire de plus en plus morcelé. Si ces combattants représentent environ deux tiers des victimes identifiées, les civils ont néanmoins payé un très lourd tribut.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), au moins 110.000 Syriens ne participant pas au conflit sont décédés entre 2011 et 2018. Plus de 30.000 d'entre eux seraient des femmes et des enfants.

Infographie sur les victimes du conflit en Syrie.
Infographie sur les victimes du conflit en Syrie. © BFMTV

L'ONG, parfois critiquée pour sa méthodologie, avoue cependant qu'il est difficile d'estimer précisément le bilan exact du conflit. Il ne faut donc pas forcément prendre ces chiffres pour acquis, même s'ils donnent une idée de l'ampleur prise par le conflit depuis 2011.

Plus de la moitié des Syriens ont dû se déplacer

Aux victimes, il faut ajouter les personnes qui ont dû fuir le lieu où ils vivaient avant la guerre. Environ 7 millions de Syriens se sont ainsi déplacés à l'intérieur du pays pour échapper au conflit selon des chiffres de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) datant de 2017.

Toujours d'après l'UNHCR, 6 autres millions de Syriens sont partis à l'étranger pour se réfugier. Parmi eux, 80% se sont rendus dans des pays frontaliers: Liban, Jordanie, Irak,... mais surtout la Turquie. 

Infographie sur les réfugiés syriens dans le monde.
Infographie sur les réfugiés syriens dans le monde. © BFMTV

D'autres continents, non visualisés sur la carte ci-dessus, ont également accueilli des milliers de Syriens depuis 2011. En Asie, ils sont ainsi plusieurs centaines à avoir rejoint la Malaisie et la Corée du Sud. L'Amérique a également accueilli des milliers de réfugiés syriens, principalement au Canada, aux Etats-Unis et au Brésil.

Il faudra des décennies à la Syrie pour se remettre économiquement

Au-delà des vies humaines, le bilan économique est également désastreux pour la Syrie après huit ans de conflit. 

Selon des experts consultés par l'AFP, le conflit a fait revenir l'économie du pays trois décennies en arrière, détruisant les infrastructures et paralysant la production d'électricité et de pétrole. Des localités et des villes entières ne sont plus que des champs de ruines.

Infographie sur l'économie en Syrie.
Infographie sur l'économie en Syrie. © BFMTV

Depuis le début du conflit en 2011, le riche patrimoine archéologique du pays a également été dégradé voire pillé - notamment par les membres de l'Etat islamique. Selon l'Unesco, six sites syriens sur sa liste du patrimoine mondial sont en péril.

Louis Tanca avec AFP