BFMTV
International

Guerre en Ukraine: Washington débloque 89 millions de dollars pour déminer le pays

Des démineurs dans un champ de mines près de Brovary, au nord-est de Kiev, le 14 avril 2022 en Ukraine

Des démineurs dans un champ de mines près de Brovary, au nord-est de Kiev, le 14 avril 2022 en Ukraine - FADEL SENNA © 2019 AFP

Selon les États-Unis, cinq millions de personnes vivent actuellement dans des zones infestées d'explosifs et de mines antipersonnelles.

Les États-Unis ont annoncé ce mardi qu'ils allaient consacrer 89 millions de dollars pour aider l'Ukraine à détruire les mines antipersonnelles, posées selon eux volontairement par les soldats russes dans des zones habitées du nord du pays avant de s'en retirer en mars.

Cette enveloppe, qui servira à financer une centaine d'équipes de démineurs appartenant à des ONG ou des sociétés privées spécialisées, représente "une aide d'urgence à l'Ukraine pour se débarrasser des mines antipersonnelles et d'autres vestiges explosifs de la guerre", a déclaré à la presse un responsable du département d'État, qui finance ce programme.

"Les forces russes ont utilisé les munitions explosives d'une manière irresponsable et brutale, faisant des victimes civiles, endommageant gravement des infrastructures civiles et contaminant une grande partie du territoire ukrainien avec des explosifs et des mines antipersonnelles", a affirmé ce responsable ayant requis l'anonymat.

L'argent ira aux ONG

Le gouvernement ukrainien a déjà désamorcé 160.000 explosifs depuis la fin mars, mais il estime que cinq millions de personnes vivent actuellement dans des zones infestées d'explosifs et de mines antipersonnelles, selon le responsable du département d'État.

Cette enveloppe de 89 millions de dollars est destinée exclusivement aux mines terrestres, et non aux mines marines posées par les forces ukrainiennes dans la mer Noire pour se prémunir d'un assaut amphibie russe, qui gênent les exportations de céréales ukrainiennes, a-t-il souligné.

Les fonds ne seront pas alloués au gouvernement ukrainien pour qu'il finance les opérations, mais serviront à employer, former et équiper directement des spécialistes de sociétés privées et d'ONG, a-t-il expliqué, citant notamment le Mines advisory group ou encore la société du New Jersey Tetra Tech EC.

A.G avec AFP