BFMTV

"François" Macron, semaine de 4 jours en France: les erreurs de Fox News autour des gilets jaunes

Steve Doocy, Ainsley Earhardt et steve Doocy avec Mike Pence (à gauche).

Steve Doocy, Ainsley Earhardt et steve Doocy avec Mike Pence (à gauche). - Astrid Stawiarz / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Ce mardi, les présentateurs de Fox News ont enchaîné erreurs et approximations sur la France au moment de parler des gilets jaunes.

Ces trois présentateurs vedettes de Fox News sont inconnus en France mais on peut être sûr d'une chose: ils ne maîtrisent pas franchement le sujet des gilets jaunes, ni rien de ce qui touche à l'Hexagone. Ce mardi, le correspondant de RTL aux Etats-Unis, Philippe Corbé, a publié une série de tweets agrémentés des vidéos de l'émission Fox & Friends du jour, programme de la célèbre chaîne conservatrice américaine. On peut y voir les animateurs Steve Doocy, Brian Kilmeade et Ainsley Earhardt, goguenards, analyser la situation française en enchaînant les erreurs et les approximations devant un écran proclamant: "France on fire" ("la France en feu"). 

Prends ça, Bernie Sanders !

Brian Kilmeade commence en jugeant qu'il s'agit d'un mouvement de protestation contre "François" Macron. Alerté par ses collègues sur sa bévue, il ne prend pas la chose au tragique: "J’ai l’impression que tous les Français s’appellent François, c’est un des problèmes que je dois régler. Trop de cartoons !" Visiblement, il n'est pas plus au fait de la racine de la crise, née il y a seulement dix jours selon lui, que du véritable prénom du chef de l'Etat: "Macron est très impopulaire en France et un mouvement organique, sorti de nulle part, s’est levé il y a dix jours à cause de l’augmentation des taxes, surtout sur le carburant."

L'impopularité d'Emmanuel Macron le ramène plus tard à des dossiers qui lui sont plus proches: "Ça me fait rire quand j’entends les gens dire que Donald Trump est impopulaire aux Etats-Unis. Le taux d’approbation de Macron est de 26%. Dans le dernier sondage, c’était 46% pour Donald Trump. Donc, concentrez-vous sur vos pays européens, vous semblez avoir d’autres problèmes." Ainsley Earhardt se saisit quant à elle des troubles français pour tacler l'une des figures du Parti démocrate: "OK, Bernie Sanders, regarde ce qu’il se passe en France car c’est ce qu’il veut faire ici."

"Freluquet" 

Sur les ondes de Fox News, Emmanuel Macron en prend aussi pour son grade. Le programme diffuse ainsi un extrait de la chronique de Rush Limbaugh, célèbre polémiste de la droite dure américaine. On peut entendre ce dernier vociférer:

"Dans ce cas précis, les Européens, les Français, font exactement ce que le mouvement mondial du changement climatique veut faire. Ce petit jeune freluquet de président a instauré une taxe carbone énorme qui a amené le prix du carburant à plus de sept dollars le baril. Et vous savez qui manifeste en France? Les classes moyennes. Ils manifestent contre cette taxe carbone qui correspond exactement à ce que les gens de la gauche mondiale veulent voir aux Etats-Unis."

Fox News rêve de pauses-déjeuners longues de 3h en France 

Les Français échappent aux insultes de la chaîne quant à eux mais ils ne sont pas logés à meilleure enseigne pour autant. Ils sont dépeints sous des traits de fainéants, au prix d'une nouvelle erreur factuelle. "Les Français devraient faire plus que travailler quatre jours par semaine, peut-être faire une journée complète au lieu de prendre une pause-déjeuner de trois heures et puis peut-être ne pas partir en vacances tout l’été", se permet en effet Brian Kilmeade au moment de pointer des solutions à notre problème social. 

Ce festival s'arrête sur une dernière fulgurance de la présentatrice qui explique que la turbulence politique pourrait encore durer quelque peu car elle croit savoir que le mandat présidentiel est de "six ans en France". Aucun de ses deux acolytes ne rectifie. 

Robin Verner