BFMTV

Ukraine: Porochenko donné vainqueur dès le premier tour

Petro Porochenko et son épouse Marina, ce dimanche, dans un bureau de vote de Kiev.

Petro Porochenko et son épouse Marina, ce dimanche, dans un bureau de vote de Kiev. - -

L'égérie de la Révolution orange, Ioulia Timochenko, arriverait loin derrière avec 13% des voix.

Le favori de l'élection présidentielle ukrainienne, le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko, était donné vainqueur dès le premier tour dimanche avec 55,9% des voix, selon un sondage effectué à la sortie des bureaux de vote.

L'homme d'affaires, deux fois ministre de précédents gouvernements, arriverait lagement en tête devant Ioulia Timochenko. L'égérie de la Révolution orange de 2004 ne recueillerait que 13% des voix, selon un sondage sortie des urnes réalisé par un consortium d'instituts ukrainiens. Le député populiste Oleg Liachko arriverait en 3e position avec 8% des suffrages.

"Mettre fin à la guerre"

Si ces sondages se confirment, Petro Porochenko, 48 ans, serait donc élu dès le premier tour. Sa mission, titanesque, sera dès lors de mettre fin à l'insurrection prorusse et de pacifier les relations avec la Russie.

Dès les estimations connues, Petro Porochenko a indiqué que sa priorité était de "mettre fin à la guerre et de ramener la paix en Ukraine". Il a ajouté que son premier déplacement en tant que président serait dans la région séparatiste du Dombass, et n'exclut pas la Pologne, principal soutien de l'Ukraine au sein de l'UE, comme première destination à l'étranger.

Il s'est enfin déclaré pour la tenue d'élections législatives anticipées dès cette année. "Nous ne pouvons pas nous permettre un Parlement qui bloque les décisions importantes", a-t-il déclaré. "La seule solution est de convoquer des législatives cette année."

Obama salue le courage des Ukrainiens, Poutine muet

Le cinquième président de l'Ukraine indépendante devra également négocier avec la Russie sur la dette gazière que son pays a contractée auprès d'elle, un dossier qui inquiète les Européens, tributaires du gaz russe. La Russie qui avait critiqué la tenue de la présidentielle en pleine opération militaire dans l'Est avant d'adoucir légèrement le ton n'a pas réagi à l'annonce des sondages.

Au moment où se dessinait le résultat, le président russe Vladimir Poutine assistait à un match de hockey sur glace à Minsk avec ses homologues du Bélarus et du Tadjikistan. De son côté, le président américain Barack Obama a salué le "courage" des électeurs qui se sont rendus aux urnes dans l'Est de l'Ukraine, "malgré les provocations et la violence".

Petro Porochenko arriverait largement en tête, devant l'égérie de la Révolution orange de 2004, Ioulia Timochenko, qui ne recueillerait que 13% des voix, selon un sondage à la sortie des bureaux de vote réalisé par un consortium d'instituts ukrainiens. Le vote a consacré la cuisante défaite des candidats ultra-nationalistes qui s'étaient illustrés sur le Maïdan. Ioulia Timochenko a estimé qu'une "élection démocratique" avait eu lieu en Ukraine en se disant prête à "aider les nouvelles autorités à faire avancer l'Ukraine sur la voie européenne".

M. T. avec AFP