BFMTV

Le pape promeut le mariage en ce jour de Saint-Valentin

Le pape François en septembre 2013 salue les fidèles au Vatican.

Le pape François en septembre 2013 salue les fidèles au Vatican. - -

Le pape François ne se résigne pas à ce que le mariage, soit démodé. Et il le dit ce vendredi matin en compagnie de 20.000 fiancés, place Saint-Pierre, en ce jour de Saint-Valentin.

Un "oui, pour la vie". Vingt mille personnes ont commencé à se rassembler vendredi matin place Saint-Pierre au Vatican sous un beau soleil veulent y croire, à l'invitation du pape qui les a convoqués pour célébrer leur engagement dans le mariage à l'occasion de la Saint-Valentin.

Le Conseil pontifical de la famille, qui avait proposé cette initiative inédite au pape, intitulée "la joie du oui pour toujours", a été surpris lui-même par la participation: plus de 20.000 fiancés de 25 pays - même s'ils proviennent en majorité d'Italie - un jour de semaine. Quelque 150 couples sont venus de France.

A l'issue d'une messe et de témoignages, le pape devait les rejoindre et s'adresser à eux.

Les inscrits sont des couples qui suivent une préparation au mariage catholique. Chacun des couples a reçu un petite coussinet blanc en soie sur lequel étaient imprimées les armoiries du Vatican et la signature de François.

Cette célébration par le Vatican de la fête des amoureux, une fête laïque même si elle se réfère à une évêque et martyr du IIIe siècle, a été largement commentée, y compris au Vatican.

Le mariage traditionnel qualifié de "révolutionnaire"

"Le succès de l'initiative démontre qu'il a des jeunes à contre-courant qui désirent que leur amour dure pour toujours, même si le monde contemporain ne croit pas que les liens durent", s'est félicité le président du Conseil pontifical, l'Italien Vincenzo Paglia.

Le rassemblement est dans le droit fil du message lancé à deux millions de catholiques par François à la fin des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Rio en juillet: "Il y a ceux qui disent que le mariage est démodé. (...) Qu'il ne vaut pas la peine de s'engager pour toute la vie. Moi je vous demande d'être révolutionnaires, d'aller à contre-courant: oui, de vous révolter contre cette culture du provisoire!"

Opposé au mariage homo, le pape argentin met l'accent sur le couple et la famille traditionnels, fondements selon lui de la promotion de l'homme et de la stabilité sociale. Il y consacrera un consistoire et deux synodes en l'espace d'un peu plus d'un an.

Dans l'Antiquité, les Romains célébraient avec faste les Lupercales, dans une grande fête païenne dédiée à l'amour et à la fécondité. Pour contrecarrer cette célébration, parfois débauchée, le pape Gélase Ier, en 495, décida de marquer plus solennellement saint Valentin.

Une confusion entre différentes légendes du Moyen Age a ensuite fait de Valentin le patron des amoureux.

D. N. avec AFP