BFMTV

Canicule: la journée de tous les records en Europe occidentale 

Une plage de Brighton, au sud du Royaume-Uni, le 24 juillet dernier.

Une plage de Brighton, au sud du Royaume-Uni, le 24 juillet dernier. - GLYN KIRK / AFP

L'Europe de l'Ouest est écrasée sous la canicule ces derniers jours. La Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne ont dépassé la barre symbolique des 40°C ce jeudi. De nombreux records de chaleurs absolus ont été pulvérisés.

Pour la deuxième fois en quelques semaines, l'Europe occidentale est confrontée à un épisode caniculaire d'une "intensité exceptionnelle". Pas moins de 20 départements du nord du pays ont été placés en vigilance rouge, et les températures ont dépassé la barre des 40°C dans de nombreuses villes françaises ce jeudi. À Paris, le record absolu de chaleur a même été atteint avec 42,6°C.

Mais la France n'est pas la seule concernée par ces circonstances hors-normes. La canicule a pulvérisé les records de plusieurs pays européens, de la Belgique à l'Allemagne, sans oublier les Pays-Bas qui sont tous passés au-delà des 40°C ce jeudi.

  • Record battu à 40,7 °C en Belgique 

Il a fait 40,7°C en Belgique ce jeudi après-midi à Beitem, dans l'ouest du pays, et 40,6°C à la base militaire de Kleine-Brogel, dans le nord-est de la Belgique, ce qui constitue un record historique dans le pays, a indiqué David Dehenauw, chef prévisionniste à l'Institut royal météorologique (IRM). 

  • 40,4°C enregistrés aux Pays-Bas 

Un nouveau record de chaleur a également été établi jeudi aux Pays-Bas, avec 40,4°C, soit la température la plus chaude jamais enregistrée dans le pays, où le mercure n'avait jamais atteint la barre des 40 degrés auparavant. 

Un autre record de 41,7°C avait été relevé dans la ville de Deelen, dans l'est des Pays-Bas, à 14h15 heure locale, d'après l'Institut royal météorologique néerlandais (KNMI). Mais il a été invalidé ensuite, la KNMI estimant que la température donnée par cette station avait grimpé "incroyablement vite" en peu de temps. L'Institut enquête sur les raisons de ce dysfonctionnement du thermomètre.

  • 42,6°C en Allemagne

Pour l'Allemagne, placée en alerte canicule, passer le seuil des 42°C est une première. 42,6°C ont été relevés ce jeudi dans le pays. La centrale nucléaire de Grohnde, en Basse-Saxe à l'ouest du pays, sera provisoirement mise à l'arrêt vendredi jusqu'à dimanche, l'eau de la rivière Weser servant à rafraîchir le réacteur risquant d'atteindre le seuil critique des 26°C.

  • D'autres records en Europe?

Le Royaume-Uni a atteint la température maximum jamais enregistrée en juillet, ce jeudi après-midi, avec 36,9°C à Heathrow, selon l'office météo. Le thermomètre a grimpé jusque 38,1°C à Cambridge. Les fortes chaleurs ont aussi provoqué des perturbations dans le trafic ferroviaire, avec des ralentissements de trains.

Et l'Italie n'est pas en reste. La veille, les autorités avaient élevé l'alerte au niveau 3, soit "bulletin rouge", dans cinq villes: Bolzano, Brescia, Florence, Pérouse et Turin.

Le Luxembourg, une partie de la Suisse et l'Autriche sont aussi touchés par cet épisode caniculaire hors-norme. Un pic à 38°C était attendu dans l'ouest du pays. L'archidiocèse de Vienne a eu l'idée d'inviter les urbains à une pause "fraîcheur et silence" dans ses lieux de culte et a publié un relevé des températures dans les différentes églises de la capitale et de sa région.

En Espagne, cependant, les températures ont commencé à descendre à des valeurs normales pour la saison estivale dans ce pays, avec seulement 6 des 50 provinces du pays toujours en alerte orange, selon le service météorologique national. Les températures les plus élevées sont attendues dans le nord-est où elles pourraient atteindre les 41°C à Saragosse. Cette zone est également placée en alerte aux orages violents. 

Ces vagues de chaleur sont appelées à se multiplier et à s'intensifier sous l'effet du réchauffement climatique provoqué par les activités humaines. Au cours des 2000 dernières années, les températures mondiales n'avaient jamais augmenté aussi rapidement que maintenant, selon des données publiées mercredi dans deux études distinctes dans les revues Nature et Nature Geoscience.

Grâce à la carte interactive, découvrez les pays qui ont battu leurs records de température cette semaine en cliquant sur les petites icônes.

Jeanne Bulant