BFMTV

Attaque à Londres: ce que l'on sait

A l'entrée du London Bridge, samedi 3 juin.

A l'entrée du London Bridge, samedi 3 juin. - Daniel Sorabji - AFP

Ce samedi soir, plusieurs incidents ont eu lieu à Londres, dans le quartier de London Bridge, qualifiés d'attaques terroristes par la police britannique. Ce que l'on sait, à 5 heures, de ce qu'il s'est passé.

Vers 22 heures, Londres bascule ans l'horreur. Dans le quartier de London Bridge, au niveau du célèbre pont, une camionnette a fauché des piétons. Et, à quelques centaines de mètres, à Borough Market, la police fait état d'agressions au couteau.

Stations de métro et rue fermées, fêtards enfermés dans les bars et restaurants, voitures de police passant toutes sirènes hurlantes: ces deux sites touristiques et festifs du centre de la capitale britannique sont passés de la fête au cauchemar peu après 22 heures samedi.

"J'ai vu une camionnette rouler en zigzag en tentant de faucher un maximum de personnes. Les gens essayaient d'échapper à la course du véhicule. J'ai ensuite essayé d'aider les blessés, des jeunes essentiellement", a raconté un témoin Alessandro, à la BBC. Plusieurs autres témoins ont fait état d'un ou de plusieurs hommes armés de couteaux, descendant de la camionnette accidentée pour poignarder des gens au hasard.

L'attaque de Westminster dans toutes les têtes

La police a confirmé peu après qu'elle enquêtait sur des informations selon lesquelles des passants ont été agressés au couteau à Borough Market, célèbre marché situé non loin du pont, sur la rive sud de Londres. "Des coups de feu ont été tirés" à la suite de l'incident à Borough Market, a indiqué la police.

Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montraient la police entrer dans des bars et des restaurants pour sommer les clients de se coucher sous les tables. Le London Bridge devait rester fermé pour la nuit, et trois hôpitaux du centre de Londres ont été bouclés, tandis que les services de santé ont indiqué avoir pris en charge l'hospitalisation d'une trentaine de victimes.

Six victimes, trois suspects tués

La police a indiqué qu'elle traitait ces violences comme "des actes de terrorisme". Selon un premier bilan, six personnes ont été tuées dans l'attentat et trois suspects ont été tués par les forces de l'ordre. Selon un nouveau bilan des services ambulanciers, 48 personnes sont hospitalisées. 

Les policiers "ont réagi rapidement, affrontant avec courage ces trois individus qui sont morts", a déclaré un porte-parole de la police. Les auteurs de cet attentat portaient de fausses ceintures explosives, toujours selon les indications de la police.

Il s'agit de la troisième attaque qui frappe la Grande-Bretagne en moins de trois mois. Tout le monde ici a encore en mémoire l'attaque terroriste du 22 mars lorsque un homme avait foncé sur la foule sur le pont de Westminster, tuant quatre personnes avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement. 

Ivan Valerio, avec AFP