BFMTV

Berlin: la mort de l'ours Knut enfin expliquée

L'ours Knut est le premier ours polaire à naître en captivité au zoo de Berlin depuis plus de trente ans.

L'ours Knut est le premier ours polaire à naître en captivité au zoo de Berlin depuis plus de trente ans. - Johannes Eisele - AFP

La star du zoo de Berlin, l'ours Knut, mourait brutalement en 2011. Cette disparition avait suscité une vague d'émotion dans toute l'Europe. Quatre ans après, les chercheurs assurent que l'animal a succombé à une forme rare d'inflammation du cerveau, jusqu'alors seulement observée chez l'homme.

Mars 2011, l'Europe toute entière pleure la mort de Knut, l'ours super-star du zoo de Berlin. Des fleurs et des textes sont déposés devant l'enclos de l'animal mort brutalement mais surtout mystérieusement. Cinq ans plus tard, les chercheurs ont enfin découvert les cause du décès de l'ours blanc.

Selon une étude récente publiée dans la revue Nature, Knut a succombé à une forme rare d'inflammation du cerveau, jusqu'alors uniquement observé chez l'homme. Il s'agit d'une encéphalite à anti-corps antirécepteurs NMDA, qui se traduit quand les anti-corps s'attaquent aux récepteurs, qui gèrent notamment les activités inconscientes comme respirer.

"Nous concluons que Knut a succombé à une encéphalite anti-corps anti-récepteurs NMDA, faisant de son cas le premier observé sur un mammifère non-humain", détaille les scientifiques responsable de l'autopsie de l'animal.

Abandonné par sa mère

Knut était devenu une star dès sa naissance en 2006. Il était le premier ours polaire à naître en captivité au zoo de Berlin depuis plus de trente ans. Et le public a fondu devant les clichés de cette boule de poils blancs abandonnée par sa mère aux premières heures de sa vie. Avec son frère, Knut avait été sauvé de la noyade par le personnel du zoo. Le 23 mars 2007, 500 journalistes s'étaient même rassemblés pour sa première apparition publique. 

Après sa disparition, le muséum d'histoire naturelle avait fait le choix d'exposer une reproduction grandeur nature du mammifère. Le zoo de Berlin qui avait obtenu en 2013 la propriété de la marque "Knut". Une agence européenne avait donné raison à l'institution dans un différend avec une société britannique qui voulait exploiter le nom de l'animal pour commercialiser des t-shirts.

J.C.