BFMTV

Allemagne: Pegida annule sa manifestation à Dresde

Des sympathisants du mouvement Pegida manifestent à Dresde, le 12 janvier 2015.

Des sympathisants du mouvement Pegida manifestent à Dresde, le 12 janvier 2015. - Robert Michael - AFP

La police a par ailleurs interdit tout rassemblement public à Dresde lundi, expliquant que des terroristes étaient "appelés à se mêler aux manifestants pour tuer un membre de l'organisation" anti-islam Pegida.

La police allemande a "interdit tout rassemblement public en plein air" pour toute la journée de lundi à Dresde (est) en raison d'un "risque terroriste concret" pesant sur la manifestation hebdomadaire du mouvement anti-islam Pegida.

"Tous les rassemblements publics en plein air et toutes les manifestations sont interdits lundi 19 janvier sur le territoire de la ville de Dresde", a expliqué la police dans un communiqué, alors que le mouvement Pegida venait d'annoncer qu'il renonçait à son traditionnel cortège du lundi après une menace de mort du groupe Etat islamique visant un des organisateurs.

"Menace concrète"

"La police de Dresde dispose d'éléments sur une menace concrète visant les rassemblements du lundi de Pegida", selon son communiqué. Selon ces éléments, "des terroristes sont appelés à se mêler aux manifestants pour tuer un membre de l'organisation des manifestations Pegida", affirme la police. "Cet appel est similaire à un message (de menace) diffusé en arabe sur Twitter, dans lequel Pegida est décrit comme un ennemi de l'islam", précise-t-elle, soulignant qu'une attaque dans le cortège présente "un danger pour la vie de tous les manifestants".

Peu avant la diffusion du communiqué de la police, le mouvement Pegida avait annoncé lui-même dimanche l'annulation de sa manifestation.

Pegida prend de l'ampleur

"Nous nous voyons contraints de prendre cette mesure, après discussion avec les services de police", écrivent les responsables de Pegida, en dénonçant "une atteinte grave à la liberté d'opinion et de manifester" de la part "des forces terroristes", a expliqué le mouvement allemand anti-islam sur sa page Facebook. 

Au lieu de manifester ce lundi, Pegida demande à ses sympathisants de mettre un drapeau allemand et une bougie aux fenêtres.

Les rassemblements de Pegida ("Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident"), organisées depuis octobre, ont rassemblé un nombre toujours croissant de personnes à Dresde. 

Lundi dernier, après les attentats commis la semaine précédente à Paris au nom du jihad, 25.000 personnes, un record, ont défilé dans la capitale de la Saxe pour réclamer une politique migratoire plus restrictive.

V.R. avec AFP