BFMTV

Ethiopie: les données des boîtes noires montrent des "similarités" avec le crash de Lion Air

Un Boeing 737 de la compagnie Ethiopian Airlines à Abidjan en Côte d'Ivoire, en novembre 2017.

Un Boeing 737 de la compagnie Ethiopian Airlines à Abidjan en Côte d'Ivoire, en novembre 2017. - ISSOUF SANOGO - AFP

Le rapport préliminaire sur les causes du crash du Boeing 737 MAX 8 en Ethiopie devrait être publié dans 30 jours.

Les données des boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 qui s'est écrasé le 10 mars à l'est d'Addis Abeba, faisant 157 morts, ont mis en évidence des "similarités claires" avec le crash en octobre d'un appareil du même type appartenant à la compagnie indonésienne Lion Air, a annoncé dimanche la ministre éthiopienne des Transports.

"Lors de l'enquête sur l'enregistreur des paramètres (FDR - Flight data recorder), des similarités claires ont été notées entre le vol 302 d'Ethiopian Airlines et le vol 610 de Lion Air", a déclaré la ministre Dagmawit Moges au cours d'une conférence de presse, précisant que le rapport préliminaire sur les causes du crash en Ethiopie serait publié dans 30 jours.

Le vol devait relier Addis Abeba à Nairobi, au Kenya. Le drame intervenant peu après le décollage et un message du pilote faisant état de "difficultés" et demandant à faire demi-tour, a tué 157 personnes dont neuf Français. 

Il s'agit de la seconde catastrophe en quatre mois pour ce modèle. En octobre dernier, 189 personnes avaient perdu la vie au large de l'île indonésienne de Java à cause de la chute du moyen-courrier. 

Clément Boutin avec AFP