BFMTV

Etats-Unis: comment le système de fraude à l'entrée aux universités a-t-il été mis en place?

Felicity Huffman après son inculpation

Felicity Huffman après son inculpation - David McNew - AFP

Au total, ce sont 5,2 millions de dollars qui ont été saisis sur le compte d'une oeuvre de charité qui servait aux malversations.

Ce mardi, une cinquantaine de personnes dont les actrices Felicity Huffman (Desperate Housewives) et Lori Loughlin (La Fête à la maison) ont été interpellées dans la région de Los Angeles, soupçonnées de fraude à l’entrée aux grandes universités américaines.

Selon les premières pièces du dossier diffusées par la presse américaine, tous, issus de milieux plutôt aisés, auraient mis sur pied un vaste réseau de triche qui devait permettre à leurs enfants d’accéder aux plus prestigieux enseignements.

Au lendemain des interpellations, la presse outre-Atlantique détaille le modus operandi utilisé. Un homme Rick Singer, dirigeant de l'entreprise américaine, The Key, qui aide les étudiants à préparer leur entrée dans l'enseignement supérieur, soudoyait des entraîneurs et surveillants de différents campus afin de fournir aux enfants, qui pour la plupart d’entre eux n’étaient pas au courant de la manœuvre de fausses références sportives et meilleurs résultats aux tests.

La plupart du temps, l’argent ne voyageait pas directement d’une personne à l’autre, mais transitait sous forme de contributions à la Key Worldwide Foundation, ou KWF, une organisation créée par Singer lui-même.

Fraude aux examens

Dans le détail, le plus gros de la fraude réside au niveau de la triche aux examens d’entrée à l’université, appelés SAT et ACT outre-Atlantique. En réalité, c’est un autre tiers, nommé Mark Riddell, qui a plusieurs reprises a passé l’examen à la place de certains étudiants ou bien s’est arrangé pour mettre les bonnes réponses sur les copies.

Un stratagème si risqué n’a été possible que par la corruption de certains surveillants, possible grâce aux sommes demandées par Singer pouvant aller de 15.000 à 75.000 euros par test souligne encore la presse américaine.

Dans le cas de l’actrice Felicity Huffman, qui est pointée du doigt pour deux chefs d’accusation, la somme de 15.000 dollars aurait été versée. Ainsi, sa fille aurait reçu 1420 points à son test, une note largement suffisante pour prétendre aux plus prestigieux enseignements.

5,2 millions de dollars saisis

De plus, selon la presse américaine, le rôle des entraîneurs sportifs a été très important dans l’ensemble de ce processus. S'ils n’interviennent pas directement dans le notation ni la sélection, ils ont en revanche le pouvoir de recommander aux responsables des admissions de potentiels futurs bons éléments pour les équipes du campus.

"J'étais en train de corrompre des entraîneurs pour une place. Et cela s'est produit très souvent, votre honneur" a expliqué Singer devant un tribunal fédéral, souligne encore CNN.

C’est cette méthode qui a été utilisée par Lori Loughlin, qui aurait versé la somme de 500.000 dollars pour que ses deux filles soient désignées comme nouvelles recrues de l’équipe d’aviron de l’université de Californie du Sud.

Au total, ce sont 5,2 millions de dollars qui ont été saisis sur le compte de la Key Worldwide Foundation.

Hugo Septier