La frontière entre Ceuta et le Maroc.
 

Vendredi, le ministère de l'Intérieur espagnol a annoncé que l'Espagne et le Maroc sont en négociation pour rapatrier plusieurs milliers de mineurs marocains "non accompagnés".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire