BFMTV
International
en direct

Ukraine: pour l'opposant Khodorkovski, tout ce qui compte pour Poutine est de "rester au pouvoir"

Ukraine: pour l'opposant Khodorkovski, tout ce qui compte pour Poutine est de "rester au pouvoir"

Mikhaïl Khodorkovski, ex-oligarque et opposant russe à Vladimir Poutine, sur BFMTV, le 13 mai 2022.

La Russie a menacé la Finlande d'une riposte "militaro-technique après que ses dirigeants ont annoncé leur volonté d'adhérer "sans délai" à l'Otan sous l'influence de la guerre en Ukraine, tandis que la tension montait autour des livraisons de gaz russe à l'Europe.

Ce direct est terminé

Ce direct consacré à l'actualité ukrainienne est terminé. Merci de nous avoir suivi sur BFMTV.

Le point sur la situation à minuit

• En Géorgie, la région séparatiste prorusse de l'Ossétie du Sud a annoncé organiser le 17 juillet un référendum sur son intégration à la Russie. Cette "république" séparatiste autoproclamée, est indépendante de fait de la Géorgie pro-occidentale et occupée par des forces de Moscou depuis une intervention militaire russe en 2008,

• Les combats continuent dans l'est entre forces russes et armée ukrainienne, notamment à Marioupol, la grande ville portuaire du sud-est où résistent encore un millier de soldats ukrainiens retranchés dans les entrailles de l'usine sidérurgique Azovstal.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé son hostilité à l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan, au risque de bloquer l'ensemble du processus qui requiert l'unanimité des membres de l'Alliance atlantique.

Élargissement de l'Otan: Washington "travaille à clarifier la position de la Turquie"

Washington "travaille à clarifier la position de la Turquie" après que le président Recep Tayyip Erdogan a menacé de bloquer l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan, a dit la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki ce vendredi.

Une adhésion future de ces deux pays a reçu "un large soutien" d'autres membres de l'Alliance atlantique, a-t-elle souligné.

"Poutine est un vrai bandit, qui cède seulement face à la force", estime l'opposant Mikhaïl Khodorkovski

"Certains leaders occidentaux pensent encore que Poutine est capable de négocier, avec une approche gagnant-gagnant", déplore l'opposant russe Mikhaïl Khodorkovski. "Mais Poutine est un vrai bandit. Il ne va pas chercher un compromis. Il cède seulement face à la force."

L'Ossétie du Sud va organiser un référendum d'intégration à la Russie

Les autorités de la région séparatiste géorgienne prorusse d'Ossétie du sud ont annoncé vendredi organiser le 17 juillet un référendum sur l'intégration à la Russie.

Le "président" Anatoli Bibilov "a signé un décret sur la tenue d'un référendum dans la république d'Ossétie du sud", ont indiqué ses services dans un communiqué, évoquant "l'aspiration historique" des habitants de cette région géorgienne de rejoindre la Russie, dont elle est limitrophe.

"La seule chose qui est importante pour Poutine, c'est de se maintenir au pouvoir", assure l'opposant Mikhaïl Khodorkovski

"La seule chose qui est importante pour Poutine, c'est de se maintenir au pouvoir", assure l'opposant Mikhaïl Khodorkovski.

"Poutine fait peu de cas de son entourage au Kremlin", selon l'opposant Mikhaïl Khodorkovski

"Poutine fait peu de cas de son entourage au Kremlin", estime l'ex-oligarque Mikhaïl Khodorkovsi.

"Tant que dans son entourage, il n'y a pas le sentiment que la guerre est en train d'être perdu, rien ne le menace", estime-t-il. "Quand ce sentiment arrivera, alors il pourrait être menacé."

"Je pense que Poutine n'est pas prêt à déclarer officiellement la guerre", affirme Mikhaïl Khodorkovski, ex-oligarque et opposant russe

"Je pense que Vladimir Poutine n'est pas prêt à déclarer officiellement la guerre", estime Mikhaïl Khodorkovski, ex-oligarque et opposant russe, interrogé sur BFMTV.

"Cela pourrait entraîner des problèmes de politique interne. La société russe soutient la guerre, mais elle n'est pas prête à participer directement à cette guerre."

"Les militaires bloqués dans l'usine d'Azovstal pourraient bientôt manquer d'eau", selon l'épouse d'un d'entre eux

"Les militaires bloqués dans l'usine d'Azovstal pourraient bientôt manquer d'eau", affirme l'épouse d'un d'entre eux, interrogée sur le plateau de BFMTV.

"Les Russes bombardent tous les jours": les épouses de deux soldats bloqués dans l'usine d'Azovstal de Marioupol témoignent

"Les Russes bombardent tous les jours l'usine d'Azovstal", dernier bastion de la résistance ukrainienne de Marioupol, témoigne l'épouse d'un soldat ukrainien toujours bloqué dans cette immense aciérie.

"Il y a beaucoup de blessés graves. Ils sont proches de la mort s'ils ne sont pas évacués", poursuit-elle. "Car, dans ces conditions, une blessure devient mortelle..."

Aucun "problème aigu" n'a été résolu par l'appel entre les ministres de la Défense russe et américain

Le premier appel vendredi entre le ministre de la Défense américain Lloyd Austin et son homologue russe Sergueï Choïgou depuis le début de la guerre en Ukraine n'a permis de résoudre aucun "problème aigu", a affirmé le Pentagone.

"L'appel en lui-même n'a résolu aucun problème aigu ou mené à des changements directs dans ce que les Russes font ou disent", a déclaré un haut responsable du ministère de la Défense américain devant la presse.

L'inflation russe s'embrase à 17,8% en avril sur un an, un record depuis 2002

L'inflation, qui s'envole en Russie depuis des mois, a encore grimpé, atteignant 17,8% en avril sur un an, selon les données de l'agence de statistiques Rosstat publiées vendredi, un niveau jamais vu depuis début 2002.

Par rapport au mois de mars de cette année, les prix ont progressé de 1,6% en avril.

Finlande: l'opérateur du réseau assure pouvoir se passer de l'électricité russe

L'opérateur du réseau électrique finlandais a assuré pouvoir se passer des importations de courant venues de Russie, suspendues à partir de samedi à cause d'impayés.

"Nous étions préparés à cela et ce ne sera pas difficile. On peut gérer avec un peu plus d'importations de Suède et de Norvège", a déclaré vendredi à l'AFP Timo Kaukonen, un responsable des opérations de l'opérateur Fingrid.

Le chef du Pentagone demande un cessez-le-feu "immédiat" en Ukraine lors d'un appel à son homologue russe

Le ministre américain de la défense Lloyd Austin a demandé vendredi à son homologue russe Sergueï Choïgou un cessez-le-feu "immédiat" en Ukraine lors de leur première conversation téléphonique depuis le début de la guerre, a annoncé le Pentagone.

Lloyd Austin "a exhorté à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine et souligné l'importance de maintenir des lignes de communication", a indiqué dans un communiqué le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

Les deux dirigeants ont échangé "pour la première fois depuis le 18 février", a-t-il ajouté, sans donner plus de détails sur la conversation.

La Russie va suspendre ses livraisons d'électricité à la Finlande à partir de samedi

La Russie va suspendre ses livraisons d'électricité à la Finlande à partir de samedi, en raison d'impayés, a annoncé vendredi le fournisseur RAO Nordic Oy, détenu à 100% par l'entreprise russe InterRAO.

Selon Fingrid, entreprise finlandaise d'électricité, le pays ne dépend pas des importations russes en électricité. Cependant, cette mesure pourrait nécessiter une hausse de la production nationale d'électricité. L'électricité russe pourrait par ailleurs être remplacée par des importations suédoises.

Au total, environ un dixième de l'électricité consommée en Finlande vient de Russie.

La Turquie menace de bloquer l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé ce vendredi son hostilité à l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan. Une position qui risque de bloquer l'ensemble du processus qui requiert l'unanimité des membres de l'Alliance atlantique.

"Nous n'avons pas un avis positif", a déclaré Recep Tayyip Erdogan, expliquant qu'il ne "veut pas voir se répéter la même erreur que celle commise lors de l'adhésion de la Grèce".

Joe Biden s'est entretenu avec la Première ministre suédoise et le président finlandais

Joe Biden s'est entretenu ce vendredi avec la Première ministre suédoise Magdalena Andersson et le président finlandais Sauli Niinistö pendant un peu plus d'une demi-heure, a indiqué la Maison Blanche.

Le président finlandais a indiqué sur Twitter avoir "exposé les prochaines étapes de la Finlande en vue d'une adhésion" à l'organisation de défense transatlantique et ajouté que son pays était "profondément reconnaissant aux États-Unis pour leur nécessaire soutien".

Deux journalistes de la chaîne russe Russia Today blessés dans l'Est de l'Ukraine

Deux journalistes de la chaîne d'information russe Russia Today (RT) ont été blessés dans des tirs des forces ukrainiennes dans la région de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, a indiqué la chaîne dans un communiqué.

"L'équipe du journaliste de guerre de RT Valentin Gorchenine a été visé par des tirs de missiles ukrainiens près de Dokoutchaïevsk", dans la République populaire de Donetsk (DNR), a affirmé RT dans le communiqué publié sur Telegram.

"Valentin lui-même n'a pas été blessé. Mais ses cameramen Vladimir Bataline et Viktor Mirochnikov ont été blessés par des éclats d'obus dans les jambes et le dos et sont en train d'être emmenés à l'hôpital", a-t-elle précisé.

Insécurité alimentaire: "tout le monde paye le prix de la guerre", selon Kiev

"Tout le monde paye le prix de la guerre" à travers l'insécurité alimentaire et la hausse des prix, a lancé ce vendredi le ministre ukrainien de l'Agriculture Mykola Solsky à l'issue d'une réunion avec ses homologues du G7.

"C'est une stratégie de Vladimir Poutine d'utiliser la faim comme arme de guerre, en Ukraine et au delà", a de son côté accusé son homologue allemand Cem Özdemir, estimant que "les Ukrainiens ont connu cela par le passé en Union Soviétique (...) pendant l'Holodomor", en faisant référence à la grande famine qui eut lieu en Ukraine en 1932 et 1933 et qui fit plusieurs millions de morts.

Le point sur la situation à 17 heures

  • Réunis ce vendredi en Allemagne, les ministres des Affaires étrangères du G7 ont évoqué la situation en Ukraine. A cette occasion, leur homologue ukrainien Dmytro Kuleba, convié aux échanges, a appelé à confisquer les avoirs russes pour la reconstruction de son pays. Il a également fait savoir que des "sanctions sans embargo sur le pétrole russe seraient une rupture de l'unité de l'UE".
  • L'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan serait une "erreur" comme celle que fut l'adhésion de la Grèce au Traité de l'Alliance atlantique, a jugé ce vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan qui a dit qu'il pourrait bloquer le processus d'adhésion des deux pays qui nécessite pourtant l'unanimité des membres. Ce samedi une rencontre est prévue entre les pays scandinaves et la Turquie.
  • Depuis le 24 février, date de l"opération militaire spéciale" lancée par Poutine en Ukraine, 26.900 soldats russes dont 250 au cours de la dernière journée ont été tués, selon la Défense ukrainienne. Du côté des pertes matérielles, est mentionnée la destruction de 1.205 chars, 2.900 véhicules blindés, 200 avions et 162 hélicoptères russes.
  • Le Royaume-Uni a visé ce vendredi des proches du président russe Vladimir Poutine accusés par Londres de financer son train de vie "somptueux", dans une nouvelle vague de sanctions en représailles à l'invasion de l'Ukraine.
  • Zelensky ne juge "pas correct" que Macron soit prêt selon lui à "faire des concessions diplomatiques" à la Russie. "Il ne faut pas chercher une porte de sortie pour la Russie, et Macron le fait en vain", a regretté Zelensky jeudi soir sur la chaîne de télévision italienne RAI 1, selon des images diffusées ce vendredi sur sa chaîne Telegram.

Au cœur de la centrale nucléaire de Tchernobyl

Nos reporters ont obtenu un accès exceptionnel à la centrale nucléaire de Tchernobyl où une zone de 30kms autour du site reste fortement irradiée. L'accès y est interdit. Après un mois d'occupation russe, le niveau de radioactivité y est encore plus élevé que la normale.

>>Notre podcast ici

La Suède et la Finlande veulent discuter avec la Turquie ce samedi à Berlin à propos de l'Otan

La Suède et la Finlande veulent discuter avec la Turquie ce samedi à Berlin à propos de leur intérgration dans l'Otan.

La ministre suédoise Ann Linde "aura l'occasion de discuter" avec son homologue turc lors d'une réunion informelle prévue des ministres de l'Otan, à laquelle sont invités la Suède et la Finlande, a-t-elle indiqué dans une déclaration à l'Agence France-Presse. Lors d'une conférence de presse au même moment à Helsinki, le chef de la diplomatie finlandaise Pekka Haavisto a affiché son intention de "poursuivre la discussion" avec le ministre turc Mevlut Cavusoglu.

En effet ce vendredi la Turquie s'est montrée hostile à une intégration des deux pays scandinaves dans l'organisation. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a ainsi qualifié d'"erreur" une telle volonté, avant de carrément dire qu'il bloquerait l'ensemble du processus qui requiert pourtant l'unanimité des membres de l'Alliance atlantique.

Les enfants des soldats coincés dans l'usine d'Azovstal lancent un appel à la communauté internationale pour libérer leurs proches

Les négociations sont très difficiles entre Kiev et la Russie sur l'évacuation de 38 soldats ukrainiens grièvement blessés en échange des Russes capturés. Des militaires se trouvent toujours dans les sous-sols de l'usine. Les enfants de ceux qui sont coincés dans les entrailles de d'Azovstal lancent des appels à l'aide.

La Turquie menace de bloquer l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan

Il a d'abord évoqué une "erreur". Le président turc Recep Tayyip Erdogan a réitéré ce vendredi son hostilité à l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan, quitte à bloquer l'ensemble du processus qui requiert l'unanimité des membres de l'Alliance atlantique.

La suspension de l'agence de presse russe Tass confirmée par l'Alliance européenne des agences de presse

La suspension de l'agence de presse russe Tass de l'Alliance européenne des agences de presse (EANA) a été confirmée ce vendredi par son assemblée générale, en raison du non respect des plus importants "principes" de l'association.

Réunie à Sarajevo, l'assemblée générale de l'EANA a décidé "par une grande majorité, de confirmer la suspension de l'agence russe Tass de l'EANA", a déclaré le président de l'alliance, Clemens Pig, au cours d'une conférence de presse.

Zelensky ne juge "pas correct" que Macron soit prêt selon lui à "faire des concessions diplomatiques" à la Russie

Emmanuel Macron essaye "en vain" de dialoguer avec son homologue russe Vladimir Poutine, a estimé le président ukrainien Volodymyr Zelensky, jugeant "pas correct" que le président français soit prêt, selon lui, à "faire des concessions diplomatiques" à la Russie.

"Il ne faut pas chercher une porte de sortie pour la Russie, et Macron le fait en vain", a regretté Zelensky jeudi soir sur la chaîne de télévision italienne RAI 1, selon des images diffusées ce vendredi sur sa chaîne Telegram.

Le premier procès pour crime de guerre débutera le 18 mai à Kiev

Le premier procès pour crime de guerre depuis l'invasion russe de l'Ukraine débutera le 18 mai à Kiev. Il s'agit d'un jeune soldat russe suspecté d'avoir tué un homme de 62 ans.

L'accusé, Vadim Chichimarine, 21 ans, est arrivé menotté, le crâne rasé, au petit tribunal de district Solomiansky de Kiev dans un survêtement gris pour l'audience préliminaire ce vendredi, selon des images diffusées par la télévision ukrainienne.

La Russie expulse dix diplomates roumains

Moscou va expulser dix diplomates roumains en représailles à une mesure similaire prise par Bucarest le mois dernier à la suite de l'invasion de l'Ukraine, ont annoncé ce vendredi les ministères roumain et russe des Affaires étrangères.

Un Bulgare va également être renvoyé, selon Moscou.

La Russie déconseille aux Russes d'aller au Royaume-Uni

Tandis que les Britanniques ont pris ce vendredi des sanctions contre 12 personnes, parmi lesquelles l'ex-épouse de Poutine Lyudmila Ocheretnaya et Alina Kabaeva, une ancienne gymnaste olympique qui selon les rumeurs serait l'actuelle compagne de l'homme fort du Kremlin, dans le même temps Moscou a déconseillé à ses ressortissants russes d'aller au Royaume-Uni.

"Du fait de l'évolution extrêmement inamicale du Royaume-Uni à l'égard de notre pays (...) nous recommandons aux citoyens russes d'éviter de se rendre en Grande Bretagne", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères, dans un communiqué dénonçant les difficultés faites aux Russes pour obtenir un visa britannique.

Sanctions de l'UEFA: plusieurs clubs de foot russes déposent un recours au TAS

Quatre clubs russes de foot ont annoncé ce vendredi avoir déposé un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) contre leur mise au ban des compétitions européennes en 2022-2023, décidée par l'UEFA à cause du conflit en Ukraine.

"Notre club, ainsi que trois autres clubs de la Première ligue russe - Zenit Saint-Pétersbourg, Dynamo Moscou et Sotchi - ont fait appel devant le Tribunal arbitral du sport à Lausanne de la décision de l'UEFA prise le 2 mai 2022 de bannir les clubs russes des compétitions européennes", a indiqué le CSKA Moscou dans un communiqué.

"Tous les clubs ont demandé que leur plainte soit examinée en urgence", précise le communiqué.

Olaf Scholz rappelle la "responsabilité" de la Russie dans l'approvisionnement alimentaire mondial

Olaf Scholz a "rappelé" ce vendredi à Vladimir Poutine lors d'un entretien téléphonique la "responsabilité particulière" de la Russie dans l'approvisionnement alimentaire mondial, "particulièrement sous tension en raison de la guerre" en Ukraine, selon un communiqué de la chancellerie allemande.

Le chef du gouvernement allemand a également "insisté" lors de l'entretien de 75 minutes dans la matinée sur la nécessité d'un cesser-le-feu "le plus rapidement possible" tout en "réfutant clairement l'accusation que le nazisme soit très répandu en Ukraine", ajoute le communiqué.

>> Toutes les infos sur la déclaration du chancelier allemand sont à retrouver ici.

Nouvelles sanctions contre Poutine: Londres vise des proches accusés de financer son train de vie "somptueux"

Le Royaume-Uni a visé ce vendredi des proches du président russe Vladimir Poutine accusés par Londres de financer son train de vie "somptueux", dans une nouvelle vague de sanctions en représailles à l'invasion de l'Ukraine.

Parmi les 12 personnes, proches et financiers, visées par ces santions figurent son ex-épouse Lyudmila Ocheretnaya et Alina Kabaeva, une ancienne gymnaste olympique qui "selon les rumeurs serait l'actuelle compagne de Poutine", d'après un communiqué.

"Nous exposons au grand jour et ciblons le réseau occulte qui soutient le train de vie luxueux de Poutine et resserrons l'étau sur sa garde rapprochée", a déclaré dans le communiqué la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss.

Adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan: Erdogan estime que ce serait "une erreur"

L'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'Otan serait une "erreur" comme celle que fut l'adhésion de la Grèce au Traité de l'Alliance atlantique, a jugé ce vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le chef de l'Etat a expliqué devant la presse qu'il ne "veut pas voir se répéter la même erreur que celle commise lors de l'adhésion de la Grèce", accusant Stochkholm et Helsinki "d'héberger des terroristes du PKK", le Parti des Travailleurs du Kurdistan. "Nous n'avons pas un avis positif", a-t-insisté.

200 avions russes et 1.205 chars abattus depuis le début de la guerre, selon le ministère ukrainien de la Défense

Depuis le 24 février, date de l"opération militaire spéciale" lancée par Poutine en Ukraine, 26.900 soldats russes dont 250 au cours de la dernière journée ont été tués, selon la Défense ukrainienne.

Du côté des pertes matérielles, est mentionnée la destruction de 1.205 chars, 2.900 véhicules blindés, 200 avions et 162 hélicoptères russes.

Poutine explique à Scholz combattre des nazis

Le président russe Vladimir Poutine a insisté ce vendredi auprès du chancelier allemand Olaf Scholz sur "l'idéologie nazie" des forces que la Russie combat en Ukraine, justifiant une nouvelle fois son offensive.

"L'attention a été attirée sur la poursuite des violations du droit international humanitaire par les combattants prônant une idéologie nazie et qui utilisent des méthodes terroristes", a indiqué le Kremlin dans un communiqué expliquant la teneur des propos du président russe lors d'un entretien téléphonique avec le dirigeant allemand.

Alina Kabaeva, réputée liée à Poutine, sanctionnée par le Royaume-Uni

Alors que Bruxelles proposait de la sanctionner, selon plusieurs sources britanniques, le Royaume-Uni vient de prendre des mesures contre Alina Kabaeva, ancienne gymnaste et prétendue petite amie du président Poutine avec qui il aurait eu quatre enfants.

Selon le Wall Street Journal, sa fortune serait bénéficiaire de celle de l'homme fort du Kremlin.

L'Ukraine demande au G7 de confisquer des avoirs russes pour la reconstruction

Réunis ce vendredi en Allemagne, les ministres des Affaires étrangères du G7 évoquent la situation en Ukraine. A cette occasion, leur homologue ukrainien Dmytro Kuleba, convié aux échanges, a appelé à confisquer les avoirs russes pour la reconstruction de son pays.

Il a également fait savoir que des "sanctions sans embargo sur le pétrole russe seraient une rupture de l'unité de l'UE".

>> Tous les détails dans notre article.

Le couvre-feu change à Kiev et dans la région

Le maire de la capitale ukrainienne, Vitali Klitschko, a annoncé sur Telegram qu'à partir de ce dimanche le couvre-feu à Kiev et sa région commencera une heure plus tard. Il durera de 23 heures à 5 heures du matin.

Un premier soldat russe jugé pour crime de guerre en Ukraine

L'audience préliminaire doit débuter aux alentours de 12h en France. Elle doit déterminer quand sera jugé Vadim Shishimarin. Ce dernier est accusé d'avoir tiré avec une kalachnikov par la fenêtre à bord d'une voiture dans laquelle il circulait, abattant un civil de 62 ans qui n'était pas armé.

>>Notre article complet

La Russie veut obliger les taxis à remettre les données des passagers aux services de sécurité

La Russie veut obliger les taxis à transférer en temps réel les données sur leurs passagers aux services russes de sécurité (FSB), selon un projet de loi déposé à la chambre basse du Parlement (Douma). 

Le document élaboré par le gouvernement et publié mercredi soir sur le site de la Douma prévoit que les services de taxi, très populaires en Russie et utilisés via des applications mobiles, auront l'obligation de fournir au FSB en temps réel l'accès à ses bases de données de commandes.

Le point sur la situation à 12 heures

  • L'Union européenne va fournir une aide militaire supplémentaire de 500 millions d'euros à l'Ukraine pour l'aider à se défendre contre l'invasion russe, a déclaré ce vendredi le chef de la diplomatie de l'Union européenne Josep Borrell. Le financement de l'UE à l'effort militaire ukrainien sera ainsi porté à 2 milliards d'euros au total.
  • A l'occasion d'une réunion du G7 dans le nord de l'Allemagne ce vendredi, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a souligné la "Très forte unité" du G7 pour soutenir l'Ukraine "jusqu'à la victoire". Plus tôt, la Grande-Bretagne a plaidé pour que "plus d'armes" soient livrées à l'Ukraine face à la Russie contre laquelle elle a également exigé de nouvelles sanctions pour maintenir la pression sur Poutine.
  • Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a accusé ce vendredi l'Union européenne de s'être transformée en acteur "agressif et belliqueux" dans le sillon de l'Otan avec le conflit en Ukraine
  • Invité du Live Toussaint ce vendredi matin, l'un des dirigeants de l'aciérie Azovstal, Yuriy Ryzhenkov, est revenu sur la situation dans la dernière poche de résistante ukrainienne à Marioupol. Il affirme que les bombardements aériens continuent. Il s'est par ailleurs montré confiant: "Nous croyons en notre victoire, et savons que Marioupol sera toujours une ville ukrainienne".
  • Konstantin Gudauskas, habitant de Boutcha, et militant des droits humains était en liaison téléphonique sur BFMTV ce vendredi matin. Il se souvient de l'histoire d'une fille de 15 ans, détenue pendant 10 jours par les soldats russes, violée sous les yeux de sa mère tuée ensuite par les soldats.

Une adhésion à l'Otan de la Suède réduirait le risque de conflit, selon un rapport officiel

Alors que la Finlande devrait annoncer incessamment sous peu son adhésion à l'Otan, un rapport officiel publié ce vendredi indique que si la Suède en fait de même, cela réduirait le risque de conflit en Europe du Nord.

"Une adhésion de la Suède à l'Otan relèverait le seuil (de déclenchement) de conflits militaires et aurait ainsi un effet dissuasif en Europe du Nord", conclut cette revue stratégique préparée par le gouvernement et les partis au Parlement.

"Notre opinion est que nous ne subirions pas d'attaque militaire conventionnelle en réaction à une éventuelle candidature à l'Otan", a affirmé la ministre suédoise des Affaires étrangères Ann Linde lors d'une conférence de presse.

En multipliant ainsi les conditions favorables, ce rapport officiel ouvre la voie à une adhésion de la Suède à l'Organisation.

L'UE va fournir une nouvelle aide militaire de 500 millions d'euros à l'Ukraine

L'Union européenne va fournir une aide militaire supplémentaire de 500 millions d'euros à l'Ukraine pour l'aider à se défendre contre l'invasion russe, a déclaré ce vendredi le chef de la diplomatie de l'Union européenne Josep Borrell.

Le financement de l'UE pour soutenir l'effort militaire ukrainien "sera ainsi porté à 2 milliards d'euros au total" depuis le début de la guerre le 24 février, a-t-il ajouté lors d'une déclaration à Wangels, dans le nord de l'Allemagne, où sont réunis jusqu'à ce samedi les chefs de la diplomatie du G7.

"Nous croyons en notre victoire, et savons que Marioupol sera toujours une ville ukrainienne", selon l'un des patrons d'Azovstal

Yuriy Ryzhenkov, un dirigeant d'Azovstal, a indiqué ce vendredi matin à BFMTV que tout était mis en oeuvre pour évacuer les civils de Marioupol.

Sur la situation sur le terrain, celui-ci s'est montré confiant:

"Nous croyons en notre victoire, et savons que Marioupol sera toujours une ville ukrainienne".

"Les frappes aériennes continuent sur Azovstal" selon un de ses patrons sur BFMTV

Invité du Live Toussaint ce vendredi matin, un des dirigeants de l'aciérie Azovstal, Yuriy Ryzhenkov, est revenu sur la situation dans la dernière poche de résistante ukrainienne à Marioupol. Il affirme que les bombardements aériens continuent.

Et selon lui, "Tout porte à croire qu'il y a beaucoup de blessé à Azovstal".

Lavrov accuse l'UE d'être devenue "agressive et belliqueuse"

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a accusé ce vendredi l'Union européenne de s'être transformée en acteur "agressif et belliqueux" dans le sillon de l'Otan avec le conflit en Ukraine, alors que l'intégration de la Finlande à l'organisation devrait être officiellement annoncée.

"L'UE est passée d'une plate-forme économique constructive, telle qu'elle a été créée, à un acteur agressif et belliqueux qui affiche déjà ses ambitions bien au-delà du continent européen", a déclaré Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse depuis Douchanbé, au Tadjikistan.

Le vol de céréales ukrainiennes par les Russes est "répugnant", accuse l'Allemagne

Le ministre allemand de l'Agriculture a qualifié ce vendredi de "répugnant" les vols de céréales dont sont accusées les troupes russes en Ukraine, en marge d'une réunion du G7 cherchant à aider Kiev à exporter sa production.

"La Russie vole et confisque les biens et les céréales dans l'Est de l'Ukraine", a déclaré Cem Özdemir aux côtés de son homologue ukrainien, estimant que "c'est une manière particulièrement répugnante de mener la guerre."

Sur BFMTV, un militant des droits humains à Boutcha évoque neuf victimes de viol sur place

Konstantin Gudauskas, habitant de Boutcha, et militant des droits humains était en liaison téléphonique sur BFMTV ce vendredi matin. Il a contribué à sauver des victimes de viols dans le district de Boutcha.

Parmi les neuf victimes qu'il a constaté, il se souvient de l'histoire d'une fille de 15 ans, détenue pendant 10 jours par les soldats russes, violée sous les yeux de sa mère, tuée ensuite par les soldats.

La France accueille 15.913 élèves ukrainiens dans ses écoles

Selon un dernier comptage ce vendredi 13 mai sur le site du ministère de l'Education, la France accueille 15.913 enfants ukrainiens dans ses établissements scolaires, écoles, collèges et lycées confondus.

Parmi les trois académies qui accueillent le plus: Nice (1475), Versailles (1208) et Grenoble (1107).

Le gouverneur de Kharkiv fait le point sur la situation dans sa région

Le gouverneur de Kharkiv, Oleh Synyehubov, a fait le point sur Telegram ce vendredi sur la situation dans sa région, affirmant que "la nuit a été relativement calme".

Il a aussi dit qu'à Dergachi "les Russes ont endommagé le siège humanitaire, le bureau d'état civil, une partie de la clinique et le bâtiment des ambulances", et qu'à Shebelinka "un obus a touché un hangar. Le toit du hangar et 10 camions sont en feu. Malheureusement, 3 personnes sont mortes et 5 autres ont été blessées.

Qui est le plus jeune ministre du gouvernement Zelensky, Mykhaïlo Fedorov, aux manettes du front numérique ukrainien?

Après que Kiev a tenté de désorganiser la vente d'alcool en Russie, celui-ci avait ironisé: "Nous avons décidé que les gens avaient besoin d'être sobres" pour pouvoir faire face à "la propagande" auquel les soumet le gouvernement russe.

Pourquoi le choix de la Finlande de rejoindre l'Otan est un "tsunami géopolitique"?

La décision est attendue pour dimanche, mais elle ne semble plus être qu'une formalité. Alors que le président finlandais avait mercredi estimé qu'une adhésion de son pays à l'Otan ne serait "contre personne", le dirigeant et sa Première ministre se sont dits favorables ce jeudi à une adhésion "sans délai" de la Finlande à l'Alliance atlantique.

Une réaction est attendue vers l'Est. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a indiqué que cette adhésion serait "assurément" une menace pour la Russie.

>>Notre article complet

"Très forte unité" du G7 pour soutenir l'Ukraine "jusqu'à la victoire"

A l'occasion d'une réunion du G7 dans le nord de l'Allemagne ce vendredi, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a souligné la "Très forte unité" du G7 pour soutenir l'Ukraine "jusqu'à la victoire".

Plus tôt, son homologue britannique Liz Truss a plaidé pour que "plus d'armes" soient livrées à l'Ukraine face à la Russie contre laquelle elle a également exigé de nouvelles sanctions pour maintenir la pression sur Poutine.

Les chefs de la diplomatie du G7, réunis jusqu'à samedi ont invité leurs homologues ukrainien et moldave à participer à leurs discussions. "Cela s'inscrit dans une très forte unité des membres du G7 pour continuer dans la durée à soutenir le combat de l'Ukraine pour sa souveraineté, jusqu'à la victoire", a déclaré Le Drian.

La Grande-Bretagne demande "plus d'armes" et de sanctions pour maintenir la pression sur Poutine

La ministre des Affaires étrangères britannique Liz Truss a plaidé ce vendredi pour que "plus d'armes" soient livrées à l'Ukraine face à la Russie contre laquelle elle a également exigé de nouvelles sanctions.

"Il est très important en ce moment de maintenir la pression sur Vladimir Poutine en fournissant plus d'armes à l'Ukraine et en augmentant les sanctions" contre le Kremlin, a-t-elle affirmé lors d'une réunion du G7 dans le nord de l'Allemagne.

Pour rappel, le gouvernement britannique a annoncé dimanche un nouveau train de sanctions commerciales contre la Russie et le Bélarus, avec des interdictions d'exportation visant l'industrie russe et la hausse de tarifs douaniers, notamment sur le palladium.

Selon le renseignement britannique, la Russie investit des efforts importants à l'est et au nord-ouest de l'Ukraine

Selon le renseignement britannique, qui publie régulièrement des mises à jour de la situation sur le terrain en Ukraine, la Russie investit des efforts importants dans les environs d'Izioum, ville de l'Oblast de Kharkiv ou 44 morts ont été retrouvés après la destruction d'un immeuble en mars dernier pendant des bombardements, mais aussi au nord-ouest de Louhansk près de Severodonetsk.

Pour le ministère britannique de la Défense l'objectif est d'isoler les soldats ukrainiens de tout soutien provenant de l'Ouest du pays.

Bombardement meurtrier, enquête de l'ONU: la situation au 78e jour de l'invasion russe en Ukraine

Alors qu'on entre ce vendredi dans le 79e jour de l'invasion russe en Ukraine, la Russie semble plus seule que jamais après l'annonce de la Finlande de sa volonté de rejoindre l'Otan. Au cours de la même journée, de nouveaux bombardements ont touché l'Ukraine. De son côté, le Conseil des droits de l'Homme a autorisé une enquête pour faire la lumière sur les accusations de crimes de guerre.

>>Notre article complet sur le 78e jour de guerre

Zelensky affirme que "des écoles dans la région de Tchernihiv" ont été visées par l'armée russe

Dans son allocution quotidienne diffusée ce jeudi soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky affirme que "des écoles dans la région de Tchernihiv", au nord du pays, ont été frappées par l'armée russe.

"Tous les commandants russes qui donnent de tels ordres sont juste malades, incurables", dénonce le président ukrainien

La production de maïs en Ukraine va chuter de plus de moitié

La production de maïs en Ukraine va diminuer de 53% durant la campagne en cours, estime le ministère américain de l'Agriculture, qui voit également la quantité de blé produite par le pays en guerre reculer de plus d'un tiers.

Dans le même temps, la production de blé devrait augmenter de plus de 6% en Russie, qui conforterait ainsi sa place de premier exportateur mondial devant l'Union européenne, avec 19% des volumes échangés contre 16,5% l'année précédente.

Zelensky affirme que 101 hôpitaux ont été détruits par l'armée russe depuis le début de la guerre

Dans son allocution diffusée jeudi soir, Volodymyr Zelensky indique que, depuis le début du conflit, 101 hôpitaux ont été détruits par l'armée russe. "C'est de la barbarie", lance le président ukrainien.

Notre article complet

Le vote du Sénat américain sur l'aide de 40 milliards de dollars à l'Ukraine reporté à la semaine prochaine

En raison de l'obstruction du sénateur Républicain du Kentucky Rand Paul, le Sénat américain devra attendre pour voter l'aide de 40 milliards de dollars promise à Kiev.

Alors que Démocrates et Républicains sont tombés d'accord pour voter rapidement ce texte, le sénateur Rand Paul s'y est opposé, repoussant à la semaine prochaine les espoirs d'adoption du vaste programme d'aide, raconte la chaîne parlementaire américaine CSPAN.

Selon le règlement du Sénat américain, n'importe quel sénateur peut essayer d'organiser rapidement un vote ou d'adopter un projet de loi, mais il suffit d'un seul autre élu pour s'y opposer, rappelle The Hill

Bonjour à tous!

Bienvenue dans ce direct consacré au 79e jour de la guerre en Ukraine.

BFMTV