BFMTV

Donald Trump veut croire qu'Erdogan va "éradiquer ce qu'il reste de Daesh en Syrie"

Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump à la Maison blanche en 2017.

Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump à la Maison blanche en 2017. - OLIVIER DOULIERY / AFP

Donald Trump a annoncé mercredi dernier qu'il comptait retirer le plus rapidement possible les troupes américaines de Syrie, arguant que la bataille contre Daesh avait été remportée. Ce lundi, sur Twitter, il s'en est cependant remis au président turc pour mettre un terme définitif à la menace.

Mercredi dernier, Donald Trump annonçait un retrait complet des troupes américaines en Syrie, et ce, rapidement. "Nous avons défait Daesh", assurait-il. Une affirmation contredite aussitôt par tous les observateurs, spécialistes de la question et dénoncée par les alliés des Etats-Unis, au point de provoquer des départs au sein de l'exécutif américain, dont celui du secrétaire à la Défense, Jim Mattis. Ce lundi matin, il apparaît que la bataille n'est pas vraiment achevée car, sur Twitter, Donald Trump, qui maintient sa décision, s'en est remis au président de la Turquie. 

Il a écrit: "Le président turc Erdogan m'a assuré, avec des informations très solides, qu'il éradiquerait ce qu'il reste de Daesh en Syrie... Et il en est capable et puis la Turquie est "juste à côté". Nos troupes rentrent à la maison". 

Robin Verner