BFMTV

Donald Trump a signé une nouvelle version de son décret migratoire

BFMTV
Le président américain Donald Trump a signé une seconde version de son décret anti-immigration suspendu par la justice. La conseillère du président Kellyanne Conway, a également annoncé que les ressortissants irakiens étaient désormais autorisés à entrer sur le territoire américain.

Le président américain Donald Trump a signé une nouvelle version de son décret anti-immigration, après la première version signée le 27 janvier dernier. Interrogée sur la chaîne Fox News, Kellyanne Conway, conseillère du président a affirmé que le nouveau décret entrerait en vigueur le 16 mars.

La première version du décret, finalement bloquée par la justice américaine, visait à fermer les frontières pendant plusieurs mois aux ressortissants de sept pays majoritairement musulmans ainsi qu'à tous les réfugiés.

Les irakiens plus concernés

Première nouveauté, l'Irak n'est plus sur la liste des pays dont les ressortissants sont interdits d'entrer sur le territoire américain, en raison de la collaboration entre Washington et Bagdad dans la lutte contre Daesh. "L'Irak n'est plus sur la liste, en raison de leurs procédures de vérification renforcées et de leurs mesures de transmission d'informations", a expliqué Kellyanne Conway.

De plus, les ressortissants des six pays concernés (Iran, Libye, Yémen, Somalie, Syrie et Soudan), bénéficiant déjà d'un statut de résident permanent aux Etats-Unis, ne seraient plus soumis au décret.

Enfin, Kellyanne Conway a indiqué que les réfugiés syriens seraient désormais traités comme les autres réfugiés. Dans le décret initial, Donald Trump avait voulu suspendre l'accueil des réfugiés pendant 120 jours, mais pour une durée indéfinie pour les Syriens.

G.D. avec AFP