BFMTV

Crise des sous-marins: John Kerry réfute toute "trahison" mais reconnaît un "manque de communication"

L'ancien secrétaire d'État américain et désormais envoyé spécial des États-Unis pour le climat est revenu ce lundi soir sur BFMTV sur la crise diplomatique qui a secoué Paris et Washington au sujet de l'affaire des sous-marins australiens.

Invité en tant qu'envoyé spécial pour le climat, il a rendossé la cape de secrétaire d'État. John Kerry, invité ce lundi soir de Maxime Switek et d'Ulysse Gosset sur BFMTV, est revenu sur la crise diplomatique qui a opposé ces dernières semaines la France aux États-Unis sur l'affaire dite des sous-marins.

"Nous avons une relation avec la France qui est tellement plus grande que cet évènement", a estimé l'ancien secrétaire d'État qui réfute le terme "trahison", préférant évoquer un "manque de communication" entre les deux pays.

L'annulation par l'Australie d'un important contrat de sous-marins français au profit des États-Unis en septembre dernier a déclenché l'ire de Paris qui a fait rappelé l'ambassadeur de France à Washington pour "consultations".

"Joe Biden veut rencontrer le président Macron"

Après un échange téléphonique entre le président français et son homologue américain, les deux dirigeants se sont accordés sur une rencontre à la fin du mois d'octobre en Europe.

"Joe Biden veut rencontrer le président Macron", a ajouté l'ancien chef de la diplomatie américaine.

"La France est un grand leader historiquement, elle a écrit tant d'histoires, nous avons écrit tant d'histoires ensemble", a poursuivi l'envoyé spécial des États-Unis pour le climat, "nous partageons des valeurs de libertés, de justice, d'Europe forte, c'est beaucoup plus fort que les quelques différends que nous avons eu ces derniers jours".

Hugues Garnier Journaliste BFMTV