BFMTV

Crash Germanwings: la Lufthansa "a failli" selon le président de l'ordre allemand des médecins

L'hôpital universitaire de Düsseldorf dans lequel Andreas Lubitz, le copilote qui a provoqué le crash de l'A320 de Germanwings, avait été traité. (Photo d'illustration)

L'hôpital universitaire de Düsseldorf dans lequel Andreas Lubitz, le copilote qui a provoqué le crash de l'A320 de Germanwings, avait été traité. (Photo d'illustration) - PATRIK STOLLARZ / AFP

Le président de l'ordre allemand des médecins, Frank Ulrich Montgommery, a jugé que la Lufthansa avait "failli" en ne contrôlant pas suffisamment Andreas Lubitz, le copilote qui a provoqué le crash de l'A320 de Germanwings.

Dans une interview au Hamburger Abendblatt, le président de l'ordre allemand des médecins, Frank Ulrich Montgommery, "trouve que la Lufthansa en tant qu'employeur et l'office fédéral du transport aérien en tant qu'organe de contrôle ont failli" en ne prenant pas en compte la dépression d’Andreas Lubitz, copilote qui a provoqué le crash de l'A320 de Germanwings, dont ils étaient avertis.

Comportement terrifiant de la Lufthansa

"Ils auraient dû contrôler ce pilote plus souvent" estime Frank Ulrich Montgommery. "Dans de telles situations, un bilan annuel, comme c'est la règle, n'est pas suffisant", a jugé le président de l'ordre allemand des médecins. Le 24 mars 2015 Andreas Lubitz, qui souffrait de lourds problèmes psychologiques, a précipité un A320 de la compagnie Germanwings, filiale de Lufthansa, dans les Alpes françaises, entraînant dans la mort les 149 autres personnes qui se trouvaient à bord.

Peu après le crash, la Lufthansa avait reconnu que son centre de formation avait été informé en 2009 par Andreas Lubitz qu'il avait connu un "épisode dépressif sévère". "En tant que médecins, nous trouvons terrifiant que l'office fédéral et la Lufthansa aient su que ce pilote avait rencontré au cours de sa vie un épisode dépressif sévère et n'aient pas conduit d'examens particuliers", conclut Frank Ulrich Montgommery.

A.M avec AFP