Le député socialiste Jean Wyllys à Rio de Janeiro en avril 2018.
 

Le député socialiste, le seul a être ouvertement gay, a annoncé ce jeudi qu'il quittait le Brésil après avoir reçu des menaces de mort. 

Votre opinion

Postez un commentaire