BFMTV

Séisme en Indonésie: "On a vu la route se déformer, des pierres et des branches tomber"

Clément Cochinard, un touriste français, se trouvait à Lombok lors du séisme de magnitude 6,9 qui a fait trembler l'Indonésie dimanche soir. Il raconte la scène à BFMTV.

L'île indonésienne de Lombok a été frappée dimanche soir par un séisme de magnitude 6,9 ressenti jusqu'à Bali, l'île la plus touristique de l'archipel. Au moins 98 personnes ont été tuées, tandis qu'environ 2000 touristes ont été évacués de petites îles situées au nord de Lombok. En tout, le nombre d'habitants évacués pourrait atteindre 20.000, selon un porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes.

Clément Cochinard, un touriste français interrogé par BFMTV, se trouvait dans une voiture sur une route de Lombok lorsque le séisme s'est produit.

"On était vraiment en train de rouler à une bonne allure, vers 60 km/h. On a d'abord cru que la voiture allait se retourner et que c'était un pneu crevé, tout simplement. C'est quand le chauffeur s'est arrêté et nous a dit 'earthquake, earthquake', qu'on a vraiment pris la mesure de ce qu'il se passait", relate-t-il sur notre antenne.

"On était sur une petite route de montagne, c'était très impressionnant"

"A ce moment-là, le chauffeur nous a indiqué de bien se coucher dans la voiture et on a attendu que ça passe. Ça a duré entre 10 et 20 secondes, c'est assez dur d'estimer à ce moment-là. On a vu tout bouger, la route complètement se déformer, les arbres bouger, des pierres et des branches tomber. Vu qu'on était sur une petite route de montagne, c'était vraiment très impressionnant", confie le touriste français.

Il décrit une expérience "assez traumatisante" mais vante la "gentillesse extrême" des locaux. Le chauffeur du taxi leur a proposé de les accueillir à son domicile, vers le centre de l'île.

"Vu que le chauffeur normalement devait nous amener au port et que le port était complètement impraticable, et qu'il y avait en plus une alerte au tsunami, il nous a spontanément proposé de dormir chez lui si on le souhaitait. On a tout de suite accepté, parce qu'en plus la plupart des hôtels étaient vidés pour abriter les personnes sur les hauteurs de l'île", explique Clément Cochinard.

"Il nous a offert le gîte et le couvert, on a dormi à la belle étoile dehors avec sa famille. Il y avait une quinzaine de personnes", a-t-il développé. Le touriste français s'est réjoui d'être avec quelqu'un qui "avait un petit peu l'habitude (et) qui n'avait pas peur", notamment pendant les répliques qui ont suivi le séisme dans la nuit de dimanche à lundi.

Un numéro d'urgence pour les Français concernés

Au moins quatre Français ont été blessés dans le tremblement de terre, a indiqué le ministère français des Affaires étrangères.

"Il est demandé à nos compatriotes qui se trouveraient à Lombok et dans les îles Gili de strictement respecter les consignes et recommandations des autorités locales en matière de mise en protection et pour les départs des îles", poursuit le quai d'Orsay dans un communiqué.

"En cas d'urgence avérée, l'ambassade de France à Djakarta peut être contactée par nos compatriotes au 021 2355 7677 depuis l'Indonésie", est-il précisé dans le texte. Le numéro de la cellule de crise du quai d'Orsay est le 01.43.17.51.00.

L.A., avec AFP