BFMTV

Séisme au Népal: 4 Français morts et 9 disparus, annonce Fabius

Les secouristes poursuivent leur recherches.

Les secouristes poursuivent leur recherches. - Nicolas Asfouri - AFP

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a dressé un nouveau bilan concernant les victimes françaises du tremblement de terre survenu le 25 avril au Népal. 30 personnes n'ont pas encore été localisées.

Quatre ressortissants français sont morts dans le séisme qui a ravagé le Népal le 25 avril et neuf sont portés disparus, selon un nouveau bilan donné mercredi par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Ce séisme a fait "quatre" tués français, "nous avons neuf personnes sur lesquelles nous sommes extrêmement inquiets et il y a 30 personnes qui n'ont pas encore été localisées", a indiqué le ministre à la radio Europe 1.

Le précédent bilan faisait état de trois morts et sept disparus. "Au total, ça va être une catastrophe épouvantable puisqu'on va être probablement autour de 10.000 morts et c'est un pays complètement ravagé", a-t-il ajouté. Le dernier bilan des autorités népalaises fait état de 7.557 personnes mortes et 14.000 blessés.

Un bilan qui pourrait s'alourdir

Les dépouilles des deux premières victimes françaises ont été rapatriées le 1er mai. Il s'agit d'une jeune femme de 26 ans et d'un jeune homme de 27 ans. Ce dernier faisait partie du cabinet du ministre de la Culture, Fleur Pellerin. Le couple a péri à Katmandou. Une troisième victime française était également à déplorer.

Le bilan pourrait encore s'alourdir. Des randonneurs de l'Ain, du Beaujolais et de Haute-Savoie partis pour réaliser un trekking au Népal pourraient figurer parmi les victimes. Ils sont toujours portés disparus dans la vallée du Langtang, une région totalement dévastée.

Si aucune confirmation officielle a été réalisée, pour leur famille, il n'y a aucun espoir de les retrouver vivants. Selon des témoins, l'hôtel dans lequel se trouvait le groupe a été emporté dans des éboulements au moment du tremblement de terre.

la rédaction avec AFP