BFMTV

Russie: âgée de 4 ans, cette petite fille parle 7 langues sans accent

Bella Devyatkina est passée dans l'émission nationale russe "Personnes extraordinaires". Elle parle sept langues sans accent.

Bella Devyatkina est passée dans l'émission nationale russe "Personnes extraordinaires". Elle parle sept langues sans accent. - Capture d'écran YouTube/WeiT Media

Les capacités linguistiques extraordinaires de Bella, quatre ans, ont ébloui la Russie lors d'un concours télévisé national. La petite fille parle sept langues différentes avec un accent impeccable.

La Russie se fascine des capacités linguistiques extraordinaires d'une petite fille de quatre ans. Bella Devyatkina a été rendue célèbre depuis le 16 octobre en passant dans l'émission de talents nationale Personnes extraordinaires.

Son don? Une capacité à parler sept langues sans aucun accent. Bella s'exprime ainsi en russe (sa langue maternelle), en français, en allemand, en espagnol, en chinois, en arabe et en anglais. Le plus impressionnant reste le fait que ces langues appartiennent à trois groupes différents (indo-européen, chamito-sémitique et sino-tibétain). Elles présentent très peu de ressemblances et sont donc d'autant plus dures à apprendre.

Lors de son passage dans l'émission, Bella a dû mettre ses capacités à l'épreuve afin de gagner un cadeau. Elle a discuté tour à tour avec sept personnes parlant chacune une des sept langues. Sur YouTube, la vidéo de ce tour de force a déjà dépassé les 2.5 millions de vues.

Afin d'accompagner l'apprentissage de Bella, sa mère, elle-même professeure d'anglais, a employé des nounous de différents pays, ce qui peut expliquer l'accent impeccable de la petite fille, rapporte le Dailymail. Un linguiste interrogé par le média britannique estime que Bella ne perdra pas ses langues mais que ses capacités pourraient toutefois se "geler" si elle ne continue pas à les utiliser et à les travailler.

En 2013, la directrice Catherine Ford affirmait au Telegraph que "plus jeune est l'élève, meilleur il est pour reproduire de nouveaux sons et adopter la prononciation".

Astrid Landon