BFMTV

Non, cette image de deux enfants enlacés n'est pas une photo du Népal

De nombreux internautes relaient cette photo en la présentant comme une image du Népal, ce qu'elle n'est pas.

De nombreux internautes relaient cette photo en la présentant comme une image du Népal, ce qu'elle n'est pas. - Montage BFMTV

Une image de deux enfants, présentée comme deux orphelins du séisme au Népal, a été largement partagée sur les réseaux sociaux depuis la catastrophe. Problème: si la photo est authentique, elle n'a pas été prise au Népal, date de 2007 et ne représente absolument pas une scène dramatique.

L'image était trop frappante pour être vraie: deux jeunes enfants asiatiques, assis sur une planche à même le sol, se consolant l'un l'autre d'un drame que l'on devine immense. L'attitude protectrice du petit garçon, son regard apeuré, l'abri de son bras qui maintient la tête de la petite fille... 

En une semaine, cette photo s'est très vite répandue sur les réseaux sociaux comme un symbole du drame qui se joue au Népal, après le séisme meurtrier qui a ébranlé le pays le 15 avril et fait plus de 7.000 morts. Ces enfants sont tantôt présentés comme frère et sœur, tantôt seulement deux enfants. Ils sont parfois âgés de deux et quatre ans, et parfois présentés comme orphelins.

Cette image a même été utilisée pour des appels aux dons.

Une photo prise au Vietnam en 2007

Problème: elle a beau être authentique, cette image n'est pas une image du Népal, pas une photographie prise en 2015 et encore moins un cliché dramatique. L'observateur averti des réseaux sociaux remarquera peut-être qu'elle est déjà sortie, présentée comme une photo de victimes du conflit syrien, en 2013, ou bien du tremblement de terre qui est survenu en 2010 au Tibet.

Cette image volée est l'œuvre d'un photographe vietnamien, Na Son Nguyen. Elle a été prise en octobre 2007 au Vietnam, dans une région frontalière avec la Chine, Ha Giang. Depuis cinq ans, le photographe n'en peut plus de se battre pour rétablir la vérité. 

Na Son Nguyen a raconté sa mésaventure à la BBC. En 2007, Na Son Nguyen traverse le village isolé de Can Ty lorsqu'il aperçoit deux enfants Hmong en train de jouer devant leur maison. Ils sont seuls, leurs parents sont en train de travailler dans les champs.

"La petite fille, qui avait probablement deux ans, s'est mise à pleurer à cause de la présence d'un étranger et le garçon, qui devait avoir 3 ans, lui a fait un câlin pour la réconforter. C'était à la fois fugace et adorable, j'ai rapidement pris une photo."

Une image qui vit sa vie de manière autonome

Le photographe poste cette photographie sur son blog. Trois ans plus tard, il découvre ses deux enfants largement diffusés par des utilisateurs vietnamiens de Facebook, et présentés comme des "orphelins abandonnés": "Des amis m'ont indiqué que des personnes utilisaient ma photo pour récolter plus de Likes sur Facebook." A ce moment, il ne sait pas encore qu'il a été totalement dépossédé de son travail.

Plus la photo se propageait, plus les histoires l'accompagnant étaient fantaisistes et éloignées de la vérité. On a inventé une mère morte et un père négligeant, ou l'inverse, pour les replacer dans les contrées les plus exotiques qui soient, pourvu qu'elles soient frappées de malheur. Le photographe a tout tenté pour rétablir la vérité et sa paternité sur cette image, mais en vain.

Cette photo a commencé une vie autonome hors de tout contexte, propagée par des internautes désireux de manipuler les émotions des autres, et surtout par ceux qui se sont laissés avoir par la force évocatrice d'un cliché trop parfait. Une sorte de mème, sauf qu'il poursuit le but de désinformer.

Impuissant, c'est avec un sentiment de résignation teinté d'humour que Na Son Nguyen résume toute cette histoire:

"C'est probablement ma photo la plus partagée. Mais malheureusement, elle est accompagnée du mauvais contexte..."